C'est mon boulot. Soldes : on en demande davantage aux vendeurs

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Alors que débutent les soldes, les vendeurs font face à une clientèle de plus en plus exigeante. La raison ? Bizarrement, le commerce en ligne qui pousse les clients à en demander davantage aux employés en magasin.

Des vendeurs mieux formés, équipés de tablettes, des vendeurs rien que pour eux : voici ce que les clients nouvelle génération réclament quand ils viennent faire leurs courses en magasin. C'est ce qui ressort d'un rapport établi par ShopperTrak. Cet organisme qui analyse les comportements des clients est formel : le commerce en ligne n'a pas fait disparaître les achats en boutique, puisque plus de la moitié des Français s'y rendent aussi souvent que l'an dernier. En revanche le e-commerce a changé ce que l'on attend des vendeurs. Ils doivent en faire plus. Par exemple, comme internet permet aux clients de mieux se renseigner sur les produits avant de se rendre dans un magasin, on veut que les vendeurs en sachent toujours plus sur la marchandise qu'ils proposent.

Les clients ne veulent plus attendre

Des vendeurs qui devraient eux aussi se mettre au numérique. 28% des clients aimeraient que tous les vendeurs soient équipés d'une tablette. Tout simplement pour qu'ils apportent avec eux tous les services que l'on peut trouver en ligne, chez soi : les avis ou la vérification des stocks par exemple. D'ailleurs, 15% des clients se disent prêts à laisser tomber leurs achats si le vendeur ne connaît pas assez bien le produit. ShopperTrak y voit la preuve des attentes croissantes de la clientèle envers le personnel de vente. Des vendeurs qui doivent être rapidement disponibles : un client sur cinq dit qu'il abandonnerait ses achats s'il devait attendre trop longtemps qu'un vendeur viennent l'aider. Ils aspirent donc à ce que les vendeurs soient plus nombreux.

Paradoxalement, plus on fait ses courses sur le net, plus on exige d'avoir un vendeur sous la main. D'après ShopperTrak, on transfère le degré de service très personnalisé que l'on a en ligne vers le magasin. Un client sur cinq ainsi aimerait avoir plus de vendeurs en magasin, pour avoir du conseil en tête à tête. Comme quoi le commerce en ligne n'est pas forcément un ennemi de l'emploi.

En bref 

Les Américains s'intéressent de plus en plus aux offres d'emploi de scientifiques en France...Il semble que la France se mette à intéresser les profils scientifiques américains. Depuis le début de l'année, les offres d'emploi comme "chargé d'études", "analyste" et "ingénieurs" situées en France ont été beaucoup plus consultées qu'à l'accoutumée depuis les Etats-Unis, note le moteur de recherche d'emploi Indeed.fr. Les métiers scientifiques français représentaient 1,9% des recherches américaines en mars 2016. En mai 2017, le score est monté à plus de 9%. Indeed y voit l'effet des deux discours d'Emmanuel Macron pour convaincre les entrepreneurs et chercheurs américains de rejoindre la France pour innover.

Vous êtes à nouveau en ligne