C'est mon boulot. Compte personnel d'activités : à partir du 1er janvier, à chacun son "sac à dos" de droits

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Quelles nouveautés nous attendent au travail à partir du 1er janvier 2017 ? Premier volet : le compte personnel d'activités, le CPA. Des droits qui suivront le travailleur pendant toute la durée de sa carrière. 

Quelles nouveautés nous attendent au travail à partir du 1er janvier 2017 ? Premier volet : le compte personnel d'activités, le CPA. Des droits qui suivront le travailleur pendant toute la durée de sa carrière. 

Au ministère du Travail, on décrit le CPA comme un "sac à dos" de droits que l'on va porter tout au long de sa vie. Et c'est vrai qu'on commence à le porter très tôt : dès 16 ans. Et qu'il concerne tout le monde. Dans un premier temps, à partir du 1er janvier, tous les salariés du privé. Suivront les fonctionnaires au mois de novembre. Puis les travailleurs indépendants en 2018. Dès le 1er janvier, tous les salariés du privé se verront donc automatiquement octroyer un compte. Il faudra se rendre sur www.moncompteactivite.gouv.fr. Ce sera à chacun d'activer ce compte en y entrant son numéro de Sécurité sociale.

On y trouvera trois types de dossiers

Des comptes distincts seront réunis dans ce portefeuille de droits qui vous suivront toute votre vie, malgré les changements d'employeurs, voire les changements de statuts professionnels. Comme un compte bancaire. On y trouvera d'abord le compte personnel de formation, qui a remplacé le DIF il y a maintenant deux ans. Il y aura aussi le compte pénibilité. Il ne concerne que les salariés exposés à des tâches difficiles comme le travail de nuit, la manutention de charges lourdes ou les environnements dangereux. Et enfin un nouveau compte, le compte d'engagement citoyen. C'est un dispositif inédit. Il permettra à ceux qui ont fait leur service civique, à ceux qui font du bénévolat ou qui sont maîtres d'apprentissage d'obtenir des heures de formation supplémentaires.

 Le CPA va apporter des avantages certains

L'idée est de ne pas perdre ses droits acquis quand on change d'employeur. On pourra les suivre en un seul coup d'oeil, sur un portail unique. Notamment, c'est le pivot de cette réforme, les droits à la formation. Le CPA ouvre notamment de nouveaux droits à la formation pour les salariés sans aucune qualification. Le plafond d'heures créditées sur leur CPF est porté à 400 heures, contre 150 pour les autres. Pour les jeunes décrocheurs, de moins de 25 ans, le nombre d'heures sera illimité.

Le compte d'engagement citoyen ouvre lui aussi des heures de formation. Les responsables associatifs bénévoles ont ainsi droit à 20 heures de formation supplémentaires. Idem pour ceux qui ont fait leur Service civique, 20 heures de plus, et pour les salariés maître d'apprentissage, ils ont aussi 20 heures de formation en plus.

Vous êtes à nouveau en ligne