C'est mon boulot. Le compte personnel d'activité est lancé

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Le coup d'envoi du compte personnel d'activité est donné. Myriam El Khomri et Bernard Cazeneuve inaugurent jeudi 12 janvier le portail informatique sur lequel on peut d'ores et déjà se connecter. 

Le compte personnel d'activité est disponible en ligne sur moncompteactivite.gouv.fr depuis ce jeudi 12 janvier. Pour créer son compte, il suffit de donner son numéro de sécurité sociale, ses noms et prénoms, son mail et de se choisir un mot de passe.

Moins d'une minute pour s'inscrire

J'ai testé le site hier et l'inscription m'a pris moins d'une minute. J'ai pu découvrir que j'étais l'heureux détenteur de 24 heures de formation. C'est peu pour changer de métier, mais ça augmentera de 24 heures chaque année, jusqu'à un plafond de 150 heures. Cela reste peu.

Sur la page d'accueil du site, en un seul coup d'oeil, il est très facile d'identifier le nombre d'heures de formation accumulées dans le compte personnel de formation et éventuellement le nombre de points que comporte votre compte pénibilité. A partir de l'an prochain, des heures pourront être ajoutées dans le nouveau compte d'engagement citoyen, qui convertit le temps passé en bénévolat en heures de formation. Il est aussi possible de faire un bilan de compétences.

Des conseils à disposition

L'interface du site est très bien faite et les démarches sont assez simples. Il suffit d'avoir suffisamment d'heures de crédit. Idem pour obtenir un accompagnement à la création d'entreprise.

Ce portail propose aussi la mise en relation avec un conseiller en évolution professionnelle. C'est un petit bilan de compétences, plus rapide et plus léger. Un avantage, il ne dure que trois semaines. Enfin, si votre employeur a fait la démarche, le portail du CPA vous permet d'avoir accès à vos fiches de paye informatisées.

Ce compte personnel d'activité essuie déjà pas mal de critiques. Certains estiment qu'il ne va pas assez loin. Par exemple, la CFDT voudrait que le compte épargne temps y soit inclus. Le temps que l'on met de côté chez un employeur ne serait pas perdu quand on en change, mais ce capital suivrait le salarié. Une idée à laquelle n'adhère pas du tout le Medef.

En bref : Le temps qu'il faut pour pourvoir un poste

Neuf semaines, c'est ce qu'il faut pour qu'une embauche de cadre parvienne à son terme, selon l'Apec. La part d'employeurs qui ont du mal à recruter est d'ailleurs en légère augmentation.

Vous êtes à nouveau en ligne