C'est mon boulot. De plus en plus de retraités travaillent

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Les règles concernant le cumul d'un travail et la pension de retraite viennent d'entrer en vigueur. De plus en plus de retraités continuent à travailler pendant leur retraite pour avoir plus d'argent.

De nouvelles règles concernant le cumul d'un travail et d'une pension de retraite sont entrées en application il y a peu.  Depuis quelques jours, le système de cumul emploi retraite s'est assoupli. Dans certains cas, quand votre activité dépassait les plafonds prévus, votre pension de retraite pouvait être purement et simplement suspendue. Désormais, elle est simplement susceptible d'être réduite. Une bonne nouvelle pour les 500 000 Français qui continuent de travailler alors qu'ils sont à la retraite. Un chiffre qui explose. Ils sont tout bonnement deux fois plus nombreux dans ce cas qu'il y a dix ans.

Et encore, ces chiffres ne prennent pas en compte les travailleurs non déclarés. Ils sont en tout cas en constante augmentation depuis 2003, année où la loi a permis aux retraités du régime général d'exercer une activité salariée tout en percevant leur pension. La hausse est particulièrement forte chez les anciens artisans  (+12% sur un an) chez les anciens commerçants - (+10%) et dans une moindre mesure chez les anciens salariés. A noter aussi que le phénomène touche surtout les femmes, dont la pension est de 40% inférieure à celle des hommes.

Du jardinage à la comptabilité

Quels sont les emplois que ces retraités occupent ? On peut s'en faire une idée en observant l'activité du principal site spécialisé sur ces petits boulots pour seniors. Seniorsavotreservice revendique 175 000 candidats. Et parmi les offres qui cartonnent, il y a de l'aide à domicile, pour des personnes âgées ou des enfants, du petit bricolage, du jardinage, du gardiennage de maison, d'animaux ou du transport scolaire. Plus original, on voit aussi des très petites entreprises rechercher des seniors pour faire de la comptabilité ou du secrétariat mais un ou deux jours par semaine, sans risque que ce salarié ne quitte l'entreprise pour un CDI.

Les motivations de ces retraités actifs sont d'abord financières, pour arrondir les fins de mois, dans 93 % des cas. Il faut dire qu'un million de retraités vivent aujourd'hui sous le seuil de pauvreté, c'est-à-dire avec une pension de moins de 1 008 euros par mois. Mais les revenus de ces cumulards restent limités : 940 euros pour les hommes et 560 euros pour les femmes en 2014, selon le Conseil d'orientation des retraites.

En bref

En Islande, la loi va obliger les entreprises à prouver qu'elles respectent l'égalité hommes-femmes. L'Islande est le premier pays au monde à appliquer cette mesure. Il s'agit d'un projet de loi présenté mardi 4 avril au parlement. Il oblige les entreprises et les services publics à prouver qu'ils versent bien un salaire égal à leurs employés, quel que soit leur sexe. Ils doivent certifier qu'ils appliquent l'égalité des salaires alors qu'il reste un écart de l'ordre de 7 %.

Vous êtes à nouveau en ligne