C'est mon boulot. De la vente de jouets au métier de biographe

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Tout l'été dans "C'est mon boulot" on s'intéresse à ceux qui ont changé de métier, changé de vie. Vendredi, Annelise Guerend Levin, qui a décidé de devenir "biographe pour autrui". 

Est-ce qu'on est sur la Terre pour vendre le plus possible de produits industriels ?
C'est l'une des questions que s'est posée Annelise, à la quarantaine, bien sûr.
Elle travaillait dans les jouets électroniques. Elle gérait trois usines en Chine.
Mais elle perd son boulot du jour au lendemain. Parce qu'elle dénonçait un environnement de travail devenu malsain. Que faire ? Elle aime lire, écrire, aider les autres. Elle va en faire son nouveau métier : "Mon nouveau métier que j'intitule 'biographe pour autrui', c'est tout simplement accompagner des personnes qui ont envie de laisser une trace écrite d'un événement de leur vie ou de leur parcours de vie pour transmettre à leur entourage, leur famille, leurs amis." 

Annelise est une femme de lettres, mais aussi une femme de chiffres. Toute sa carrière l'a prouvé. Elle est persuadé que le modèle économique est là pour faire réussir son activité. Plus que jamais : "D'une part les familles sont éloignées géographiquement et n'ont qu'assez peu de temps disponible pour raconter tout simplement les conditions de vie d'il y a 20 ans ou plus. On communique beaucoup par réseaux sociaux grace à nos portables mais il n'y a rien de vraiment pérenne qui reste."  Annelise s'occupe des interviews, de l'écriture, de la mise en page et de l'impression. Ces livres qui restent donnent un nouveau sens à sa vie.

Vous êtes à nouveau en ligne