C'est mon boulot. Ces métiers qui recrutent malgré la crise : commercial

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

"C'est mon boulot" fait le tour des métiers qui recrutent malgré la crise. En tête de ce classement, commercial, et notamment technico-commercial, pour aider les entreprises à repartir de l'avant.

Selon une étude menée par Randstad, le métier de commercial figure sur le podium des trois métiers les plus recherchés. Une tendance confirmée par le baromètre Adecco, qui place commercial en tête en nombre d'offres d'emploi. Les commerciaux sont depuis longtemps les chouchous des recruteurs, mais le mouvement a pris de l'ampleur récemment. "L'intérêt pour les fonctions commerciales s'est fortement accru en sortie de crise, explique Céline Preclin Achin, senior manager chez Randstad. Les entreprises, après une traversée du désert ont voulu à nouveau remplir leurs carnets de commande, être le plus agressives possibles sur la conquête de nouveaux marchés, donc le métier de commercial a eu le vent en poupe en sortie de crise."

Il n'y a pas eu de ralentissement de ce mouvement avec le deuxième confinement. Les technico-commerciaux, en particulier, étaient déjà très recherchés. Ils ont un bel avenir devant eux, selon Céline Preclin Achin : "Je le vois riche, avec des pénuries sur ces profils parce qu'il y a une attente forte au niveau de la partie technique des commerciaux."

Un secteur est ouvert à l'alternance

Forcément, les salaires suivent cette tendance. Un débutant touche entre 25 000 et 35 000 euros par an, mais avec jusqu'à 60% de part variable. Et un technico-commercial confirmé peut largement dépasser les 100 000 euros annuels. Le secteur est ouvert à l'alternance. Le rapport de force est clairement en faveur des candidats. 

"Aujourd'hui, tout le monde est à l'affût de ces profils et ça s'est amplifié, donc le marché est très intéressant pour un chercheur d'emploi, on est d'ailleurs plutôt en train de les chasser actuellement."

Céline Preclin Achin, Randstad

à franceinfo

Dans ce marché tendu, certaines spécialités sont encore plus recherchées que les autres : "Ce sont les entreprises fabricantes de pièces pour le BTP. Le secteur a fonctionné durant toute la crise sanitaire. Les entreprises de production ont eu de gros carnets de commande et ont dû renforcer leur force de vente rapidement", conclut Céline Preclin Achin. Le gros avantage de ce métier, il recrute partout en France.

Vous êtes à nouveau en ligne