Aide aux personnes âgées : un secteur d'avenir

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

"C'est mon boulot", tout l'été ces métiers qui embauchent des jeunes. Le chômage à beau être élevé, il reste des secteurs qui ouvrent grand leurs portes aux moins de 25 ans. Comme celui d'aide à domicile.

C'est un métier pour lequel il n'y a pas de crise des vocations, et qui va recruter 100.000 personnes d'ici 2022 et 18.000 dès cette année. On a besoin d'infirmier, mais pas partout, explique Barbara Muntaner, rédactrice en chef de Cidj.com : "On peut parler d'un paradoxe parce que dans les hôpitaux il n'y a pas d'énormes besoins d'infirmiers aujourd'hui parce que les temps d'hospitalisation sont de plus en plus courts, mais on a besoin d'infirmiers essentiellement auprès des personnes âgées ."

Les recrutements se font essentiellement dans les maisons médicalisées, les lieux d'accueil des personnes âgées, alors que les jeunes se destinent plutôt à l'hôpital et notamment à la puériculture. Sans compter que le métier compte désormais une grosse part de travail administratif. Il est aussi synomyme de travail de nuit et de week-end en hôpital public ou privé. Même si chaque année 2.000 à 3.000 infirmiers s'installent en libéral.

Un passage obligatoire : le diplôme d'Etat

Pour devenir infirmier, il n'y a qu'une seule voie, le diplôme d'Etat, explique encore Barbara Muntaner : "Le diplôme d'infirmier se fait en trois ans, après un bac, il faut passer un concours et intégrer un IFSI, c'est-à-dire un institut de formation des soins infirmiers. C'est un concours assez difficile, qu'il faut bien préparer, mais chaque institut organise son concours donc il est tout à fait possible de passer plusieurs concours sur une année ."

On est donc certain d'avoir du boulot avec un diplôme d'infirmier, mais pas forcément là on on avait rêvé d'exercer, et pas forcément à temps plein. Les salaires s'échelonnent de 1.700 à 2.500 euros brut en libéral.

Vous êtes à nouveau en ligne