Faire don de son corps

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

C'est un don total : le don de son corps à la science ou à la recherche. Entre 2.500 et 3.000 personnes sont volontaires chaque année en France. Un geste extrêmement important car les futurs médecins suivent des cours d'anatomie durant leur formation. La seule solution est donc de disposer de corps de personnes volontaires. C'est le seul don pour lequel le donneur doit verser des frais.

Le don de son corps à la science ou pour la recherche peut sembler surprenant car on pourrait croire qu'en 2016 les futurs médecins n'ont plus besoin de disséquer un corps pour compléter leur formation, que la simulation numérique et le développement de robots de plus en plus sophistiqués remplacent parfaitement les TP d'anatomie. Et bien c'est faux car rien à ce jour ne peut reproduire la texture d'une peau, la résistance d'un tissu organique. Ces dissections permettent aux futurs chirurgiens d'apprendre certains gestes techniques, à de jeunes médecins de comprendre l'anatomie des organes. Il y a aussi une dimension psychologique : cette formation reste une étape indispensable de rencontre avec la mort qu'un médecin devra affronter au cours de sa carrière.

En France ce don concerne entre 2.500 et 3.000 personnes par an, un chiffre relativement constant depuis des années. La décision est prise du vivant de la personne et ne peut absolument pas être remise en cause par le reste de la famille.

Les démarches à accomplir

Pour faire don de son corps il faut écrire une lettre au centre de don le plus proche de son domicile, il en existe 28 dans notre pays. A la suite de cette lettre, vous serez reçu dans le centre pour vous expliquer la procédure à suivre. On vous remet un formulaire que vous devez remplir. On vous explique aussi que vous devrez payer les frais engendrés par le don de votre corps. En effet, la plupart des centres d'anatomie ou de recherche n'ont pas les moyens de payer le transport du corps, sa crémation ou son incinération. C'est donc au donneur d'assumer ces frais qui sont compris, selon les établissements, entre 200 et 900 euros. Après votre visite, vous bénéficiez d'un délai de réflexion puis vous devez renvoyer le formulaire officiel de votre engagement et le justificatif de règlement des frais. En échange, vous recevez une carte qui atteste votre souhait de donner votre corps à la science, carte que vous devrez porter sur vous en permanence. A tout moment, vous pouvez changer d'avis.

Le décès du donneur

Le centre de don doit être prévenu dans les 48 heures, il organisera le transport du corps avant la mise en bière. Le corps sera traité pour être conservé jusqu'à ce qu'il soit utilisé pour un cours d'anatomie ou pour une recherche, parfois des semaines ou des mois plus tard. Puis les cendres ou le corps sont disposés dans des espaces communs dédiés dans les cimétières. Ils ne sont que rarement rendus aux familles.

Vous êtes à nouveau en ligne