C'est ma santé. Vaccin contre la grippe : il ne protège pas contre le coronavirus

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Il fait encore beau, mais le froid nous guette, et la grippe aussi. Cette année, elle va cohabiter avec le Covid-19. La campagne de vaccination va débuter dans quelques semaines. Beaucoup de questions se posent autour du vaccin contre la grippe.

Le vaccin contre la grippe, en cette période de crise sanitaire, soulève plusieurs questions. Est-ce qu'il faut davantage se faire vacciner contre la grippe ? Est-ce qu'on vaccine les enfants ? Des précisions avec Jean-Paul Hamon, médecin généraliste à Clamart, président d'honneur de la Fédération des médecins de France.

franceinfo : Alors, qu'on comprenne bien, est-ce que le vaccin contre la grippe protège aussi contre le Covid-19 ?

Jean-Paul Hamon : Non, ça ne protège pas contre le Covid-19, mais ça permet d'éviter les complications liées à la grippe. Il est capital cette année de vacciner plus que jamais les personnes fragiles. Les professionnels de santé, mais aussi les enfants, dont on sait qu'ils sont fragiles, sont particulièrement sensibles à la grippe. Il ne faudrait pas que les hôpitaux soient encombrés par les complications liées à la grippe cette année, particulièrement la grippe.

franceinfo : Pour rappel, la grippe, c'est environ 10 000 morts chaque année. Ça permet aussi peut-être d'éviter les risques de confusion des médecins, parce que finalement, les symptômes sont assez similaires entre le Covid-19 et la grippe.

C'est vrai qu'on est un petit peu inquiet à l'idée de l'automne qui arrive parce qu’on va avoir le Covid-19 qui démarre. Même si, pour le moment, ce n'est pas encore trop inquiétant. Mais il va y avoir la grippe qui va arriver. Le virus respiratoire syncytial (VRS, le virus qui infecte le plus les poumons et les voies respiratoires. L'infection par le VRS est plus grave chez les jeunes ...) et la bronchiolite.

Nous, on est très inquiets et on aimerait bien avoir ces fameux tests qui permettent de distinguer le virus auquel on a affaire ; et ce test existe. C'est un test qui permet de vérifier si c'est la grippe, si c'est le Covid, si c'est le VRS. Et on a hâte d'avoir ces tests disponibles en cabinet, de façon à pouvoir rapidement dire ce qu'il faut faire, savoir si on isole des gens, si on déclenche l'identification des cas contacts.

Pour nous, il est impératif de disposer de ces tests-là, et je précise que le gouvernement a commandé 13 millions de vaccins cette année. D'habitude, il invitait 12 millions de Français vulnérables à se faire vacciner. Tous ne le faisaient pas. Donc là, l'Etat a prévu un peu plus large pour cette année. 

Vous êtes à nouveau en ligne