Faire la paix avec les lions

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

"Lion lighting" est une invention d’un jeune gardien de troupeaux au Kenya. Pour faire face aux attaques des fauves contre ses vaches, il a mis au point une barrière lumineuse, alimentée à l’électricité solaire en plus.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Richard Turere est un jeune Massaï de 13 ans aujourd'hui. Son invention"veut faire la paix avec les lions " . Depuis ses 6 ans, il aide son père à garder leur troupeau de vaches à Kitengela tout près du parc de Nairobi.

Même s'il est interdit au Kenya de tuer les lions dans la réserve, ces animaux sauvages ne connaissent pas les limites du parc, ils sautent les barrières pour suivre les zèbres, les gazelles, mais aussi les chèvres et les vaches des éleveurs locaux, qui feront leur déjeuner. Du coup, ils se font tuer par les éleveurs. Confronté à ce problème, Richard cherchait une solution pour les éloigner de lui et de ses vaches.

Richard Turere a donc bricolé une vieille batterie de moto rechargée avec un panneau solaire et il a disposé des lampes torches autour de l'enclos de son troupeau. Les lumières clignotantes font office de barrière, et malgré la viande tout près, les lions n'ont jusqu'à présent pas attaqué les vaches de Richard.

Depuis, il a obtenu une bourse scolaire d'une prestigieuse école au Kenya, il a été invité en Californie cette année et a donné une conférence TED (Technology Entertainment Design de la fondation américaine Sapling) devant plus de 1.000 personnes. Il veut faire partager son idée à tous les éleveurs victimes d'attaques de prédateurs. Il pense même pouvoir l'améliorer pour que la lumière soit en mouvement autour du troupeau, histoire de faire reculer les lions encore un peu plus.

Aujourd'hui, son invention appelée Lion lights est testée pour effrayer aussi les guépards et les léopards. Et si ça marchait aussi pour nos éleveurs français, victimes des attaques de loups ?

 

Vous êtes à nouveau en ligne