C'est ma maison. Résidence principale : faut-il acheter ou louer ?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Acheter ou louer sa maison ou son appartement ? Une étude publiée cette semaine conseille aux particuliers d'acheter.

Vaut-il mieux acheter ou louer sa maison ? C’est le sujet d’une étude publiée cette semaine par le courtier en crédit Meilleurtaux. Charlie Cailloux, conseiller juridique pour le site immobilier PAP.fr, nous dit quelles conclusions tirer de cette étude.

En moyenne sur l’ensemble du territoire, l’acquisition d’un logement de 70 m² est rentabilisée au bout de 2 ans et 8 mois. Si une personne reste locataire de ce 70m2 pendant plus longtemps, la location lui fait perdre de l’argent.

Pour arriver à cette conclusion, le courtier Meilleurtaux tient compte pour l’achat, du prix au m², des taux d’intérêt (qui sont très bas) et de la taxe foncière et pour la location, du montant des loyers ainsi que du rendement de l’argent épargné qui aurait utilisé en cas d’achat.  

Le niveau des prix n’est pas le même dans toutes les villes, est-ce que l’acquisition est partout si intéressante ? 

Non, effectivement, il y a des disparités selon les villes ! Toujours pour un 70 m², il faut détenir le logement au moins 11 ans à Paris et à Bordeaux pour que l’acquisition devienne plus rentable que la location. Cette durée de détention nécessaire est en augmentation depuis deux ans en raison de la hausse continue des prix et, à Bordeaux, d’une taxe foncière élevée. D’ailleurs, si on enlève les trois grandes agglomérations que sont Bordeaux, Lyon et Paris, la durée de détention nécessaire dans les autres villes passe à 2 ans et 1 mois. Dans la majorité des villes, les taux d’intérêt qui ont continué de reculer ont donc absorbé la hausse des prix.  

Il faut donc acheter sa résidence principale, c’est très vite plus rentable que louer et ce, dans la plupart des villes 

Oui, c’est ça ! Pour nuancer un peu, Meilleurtaux indique que la rentabilité est d’autant plus rapide que l’on achète une grande surface. Plus la surface est grande, plus le montant de l’emprunt sera élevé et plus l’impact des taux bas se fera sentir. Pour une surface plus petite, il faudra détenir plus longtemps pour ce soit rentable d’acheter.  

Il y a d’autres éléments que la rentabilité à prendre en compte pour se décider 

Oui bien sûr ! L’acquéreur aura l’avantage d’être chez lui. À la fin de son crédit, il aura un gain de pouvoir d’achat, à un moment où il faudra financer les études de ses enfants ou compenser une baisse de revenus lors de sa retraite. S’il revend après plusieurs années, il peut aussi espérer réaliser une plus-value.

Celui qui choisit de rester locataire ne risque pas d’avoir à financer des gros travaux de copropriété (l’installation d’un ascenseur par exemple) et est beaucoup plus mobile géographiquement, ce qui est un atout sur le marché du travail.

Pour finir, acheter ou louer, ce n’est pas toujours un choix : tous les locataires ne sont pas en position d’acheter, soit parce que les prix sont trop élevés dans leur ville, soit parce qu’ils n’ont pas accès au crédit.    

PAP.fr
PAP.fr (PAP.fr)

Vous êtes à nouveau en ligne