C'est ma maison. Etudiants : la chasse aux logements est ouverte !

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

La rentrée universitaire, c’est dans deux-trois mois mais il est déjà temps pour les étudiants de se mettre en chasse d’un logement !

C'est bientôt les vacances mais pour tous les étudiants, c'est une période intense de recherche d'appartement. Charlie Cailloux, conseiller juridique pour le site immobilier PAP.fr, nous indique quelques conseils à suivre.

franceinfo : Est-ce que ce n’est pas un peu tôt pour se mettre en quête d’un logement ?

Charlie Cailloux : Non, c’est le bon moment parce qu’en ce moment beaucoup de logements se libèrent et sont donc sur le marché. Evidemment, ça suppose de payer un loyer durant les vacances mais ça signifie aussi que l’on va éviter les files d’attente interminables dans les cages d’escalier en septembre. Evidemment, ça concerne surtout les étudiants qui sont dans les grandes villes comme Paris, Bordeaux, Toulouse où la pénurie de logements est catastrophique et où les places dans les logements du CROUS ne sont pas du tout suffisamment nombreuses.

Comment faut-il s’y prendre pour trouver un logement ?

D’abord, il faut se rappeler que les bailleurs ont des critères stricts sur la solvabilité du locataire, sur sa capacité à payer le loyer tous les mois. En général, ils exigent que le locataire, ou sa caution (ses parents en général) aient des ressources qui représentent au moins trois fois le montant du loyer. Pour être direct, ça ne vaut pas le coup d’aller au casse-pipe si votre dossier ne répond pas aux critères de solvabilité. Il vaut mieux dans ce cas accepter de s’éloigner ou rechercher une place en colocation plutôt que de se casser les dents et de perdre du temps.


Ce n’est pas évident pour un étudiant d’avoir des revenus suffisants.
Et tous les parents ne peuvent pas s’engager comme caution solidaire ?

Pour les locataires qui n’ont pas de garant, il y a une solution dont on a déjà parlé ici, c’est le Visale, le visa pour le logement et l’emploi. C’est une garantie publique et gratuite, pour le locataire et pour le propriétaire, ouverte à tous les locataires de moins de 30 ans quelle que soit leur situation professionnelle. En cas de loyer impayé, la garantie Visale rembourse le propriétaire et se retourne contre le locataire.

Pour obtenir la garantie, il faut aller sur le site Visale.fr pour monter son dossier. Une fois que vous avez obtenu votre Visale, vous pouvez vous présenter lors des visites avec votre garantie. Et il ne faut pas hésiter à faire la pub du dispositif au propriétaire, car il est encore peu connu, et que les bailleurs sont attachés à la classique caution solidaire. Vous pouvez par exemple expliquer que cette garantie couvre jusqu’à 36 mois de loyers impayés, ce qui est très rassurant.  

Quelles sont les pièces que le propriétaire peut demander au locataire ?

Dans le dossier à remettre au propriétaire lors des visites, il faut fournir, pour le locataire et la caution, les pièces d’identité, les contrats de travail, bulletins de salaire et avis d’imposition. On peut également fournir l’attestation de bourse, une simulation d’aide au logement, que vous aurez réalisée sur le site de la Caisse d’allocation familiales… et donc votre Visale, si vous en bénéficiez.  

De particulier à particulier
De particulier à particulier (PAP.FR)

Vous êtes à nouveau en ligne