C'est ma maison. Estimation immobilière : Bercy publie le prix des transactions immobilières depuis 2014

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Vous pouvez désormais estimer en ligne la valeur de vos biens immobiliers, grâce à un site qui recense toutes les ventes officielles en France depuis cinq ans. 

La semaine dernière, le ministère de l’Action et des Comptes publics a publié l’intégralité des données foncières depuis 2014. On fait le point avec Charlie Cailloux, conseiller juridique pour le site immobilier PAP.fr.

franceinfo : Qu’est-ce que cela change pour les particuliers ?  

Charlie Cailloux : Cela va faciliter énormément l’estimation de la valeur des biens immobiliers puisque cette base de données répertorie l’ensemble des ventes immobilières depuis 5 ans. Désormais, pour chaque parcelle de cadastre, vous pouvez savoir combien de transactions ont eu lieu et connaître le détail de chaque transaction : la description du bien (appartement/maison/terrain à bâtir, nombre de pièces/superficie) et bien sûr, la date et le prix de vente. Ce sont des données objectives qui vont aider les vendeurs à fixer le propre prix.  

Comment consulter cette base de données ?  

En se rendant sur l'adresse du site mis en ligne par le gouvernement. Vous avez là une carte de France et un moteur pour rechercher selon vos critères. Pour être complet, on peut dire que jusqu’à présent, pour avoir ces informations, il fallait se connecter avec son numéro fiscal sur le site des impôts et qu’on ne pouvait obtenir que 50 références. La base de données était confinée à un but purement fiscal, notamment pour les personnes assujetties à l’IFI (l’ISF auparavant) qui doivent tous les ans estimer et déclarer la valeur de leur patrimoine immobilier. Elle n’était donc que très peu utilisée par les vendeurs.  

Aujourd’hui, pour fixer son prix, on consulte les annonces de vente. Qu’est-ce que ça apporte finalement ?  

Dans cette base de données, il s’agit de prix définitifs : ce sont les prix auxquels les biens se sont vraiment vendus. Dans les annonces, on a le prix proposé par le vendeur, c’est-à-dire avant toute négociation par l’acquéreur. On obtient donc des informations plus précises et plus objectives.  

Est-ce que ça veut dire qu’on peut s’en remettre seulement à cette base de données pour connaître le marché ?  

Non et plusieurs raisons : d’abord, la base de données sera mise à jour deux fois par an. Il y a donc un décalage de plusieurs mois entre la vente et son insertion dans la base de données. Pour l’instant, la base de données s’arrête en juin 2018. Or, dans certains secteurs hyper dynamiques, comme Bordeaux ou Nantes, les prix ont déjà pu beaucoup augmenter depuis cette date.

Et puis à l’inverse, dans d’autres secteurs, on a très peu de références ou des références trop anciennes pour être utiles. Et puis, quoi qu’il en soit, chaque logement a des caractéristiques propres qui ne sont pas renseignées dans la base de données et sont indispensables pour l’évaluation, comme l’état du logement, son exposition, son étage, son année de construction ou la distribution des pièces. Il faut donc croiser les données pour se faire une idée juste du prix.  

De particulier à particulier
De particulier à particulier (PAP.FR)

Vous êtes à nouveau en ligne