C'est ma maison. Crédit immobilier : que faire en cas de difficultés à rembourser ?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Un tiers des Français remboursent actuellement un crédit immobilier, et nombre d'entre eux ont des problèmes pour régler leurs mensualités aux banques

Un tiers des Français remboursent actuellement un crédit immobilier et selon le courtier en crédit Vousfinancer un tiers d’entre eux ont actuellement des difficultés pour rembourser ce crédit. Charlie Cailloux, conseiller juridique pour le site immobilier PAP.fr, nous donne son éclairage.

franceinfo : Quelle est la marche à suivre dans ce cas ?

Charlie Cailloux : Il faut prendre contact avec la banque, si possible avant le premier impayé. Comme n’importe quel créancier, la banque sera plus encline à vous accorder une facilité de paiement si vous ne la mettez pas devant le fait accompli.

Il y a deux solutions : la première, c’est de moduler (donc de faire baisser momentanément le montant de la mensualité) ; la seconde c’est carrément de reporter des échéances. Et la première chose à faire avant de demander à votre banquier, c’est de vérifier si une clause vous y autorise ou si vous allez devoir convaincre le banquier de vous l’accorder. 

Vaut-il mieux moduler ou reporter ? 

Le mieux, c’est de trouver une solution avec le banquier mais c’est vrai que la modulation coûte moins cher que le report. C’est facile à comprendre : le report allonge plus la durée du crédit que la modulation. Pour voir le coût supplémentaire, vous pouvez demander à votre banquier une nouvelle simulation du coût total de votre crédit immobilier. 

Modulation, report… la troisième solution c’est le regroupement de crédits !

Oui, on appelle cela aussi le rachat de crédit. La situation est la même : un ménage qui, suite à une baisse de revenus, ne parvient plus à faire face à ses différents crédits (immobilier, consommation, voiture, etc.). Et bien, on peut regrouper tous les crédits en un seul. L’avantage, c’est qu’on aura ensuite une seule mensualité, réduite, à payer. Le problème, c’est qu’on allonge beaucoup la durée du crédit et que donc mécaniquement le coût du crédit (le montant total des intérêts payés) va augmenter.   

On souscrit des assurances lors du prêt pour se protéger en cas d’accident de la vie. Est-ce qu’elles peuvent aider ?

Tous les emprunteurs doivent souscrire une assurance contre le risque de décès, d’invalidité et d’incapacité de travail. Ils sont beaucoup moins nombreux à souscrire une assurance perte d’emploi parce que c’est assez cher, qu’il y a des délais de carence et de franchise et qu’en gros, seul le licenciement économique est couvert. Mais évidemment, si on a souscrit une telle assurance, c’est le moment de l’activer. 

Est-ce qu’il existe des aides financières pour les emprunteurs qui peinent à rembourser leur crédit ?

Si vous êtes salarié et que vous subissez une baisse de revenus d’au moins 25 %, vous pouvez contacter Action Logement qui peut vous accorder sous conditions un prêt à taux réduit pour vous permettre de vous refinancer. Vous pouvez également contacter votre agence départementale d’information sur le logement qui peut vous orienter.

Et si on ne parvient pas à trouver un accord avec sa banque ?

Il reste la possibilité de saisir le juge des contentieux et de la protection pour demander un délai de grâce qui peut être accordé notamment à la suite du licenciement de l’emprunteur. Et si cela ne suffit pas, il faudra saisir la commission de surendettement.

De Particulier à Particulier.
De Particulier à Particulier. (PAP.FR)

Vous êtes à nouveau en ligne