Universités : le classement européen est en marche

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Lancé il y a trois ans, le projet de classement prend forme. Après un test mené l'an dernier auprès de 150 universités, les autres établissements d'enseignement supérieurs sont appelés à décrire leurs spécificités pour établir une cartographie par disciplines. Le but est de contrebalancer les classements internationaux dans lesquels les 4000 universités européennes n'ont pas la place qu'elles méritent.

Dernier exemple en date, le classement de Shanghaï du mois d'août 2011 : il ne place que 28 établissements européens parmi les 100 premières universités mondiales. On lui reproche ses critères de sélection trop réduits. Les européens veulent prendre en compte des indicateurs plus larges incluant les offres de logement pour les étudiants et les installations sportives. Chaque université indiquera ses atouts en matière de recherche, innovation, formation, ouverture sur l'international ou l'environnement régional, taux de réussite et facilité d'emploi après le diplôme. Le système de références est maintenant établi et un appel d'offres va être lancé par la Commission européenne pour le recueil des données. Ce travail va prendre deux ans mais l'utilité pour chaque étudiant sera de choisir son établissement en connaissance de cause. Y compris dans un autre pays que le sien.

Vous êtes à nouveau en ligne