UE-USA, un Traité dans la campagne électorale

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Dans les débats publics pour l'élection européenne, des candidats évoquent souvent le Traité de libre-échange (TTIP) actuellement négocié entre les européens et les américains. Ce projet soulève des craintes mais pourrait cependant apporter des avantages aux 28 pays de l'UE.

Les échanges commerciaux transatlantiques sont déjà importants mais le projet de ce TTIP est d'intensifier les exportations en faisant diminuer ou disparaitre les tarifs douaniers et d'ouvrir un maximum de marchés. Dans l'opinion publique ici, on s'interroge cependant sur l'avenir des normes de protection (santé, environnement ...) mises en place dans l'UE depuis plus de 30 ans. Si des deux côtés de l'Atlantique, il faut fabriquer les produits de la même manière afin de les faire circuler plus facilement, ces normes ne vont-elles pas disparaitre ?

En matière d'élevage, on cite souvent le boeuf aux hormones, cher aux américains et interdit sur le sol européen, sera-t-il importé après la signature du traité ? Non, répond le commissaire européen Karel De Gucht qui a reçu le mandat des 28 pays pour négocier au nom de l'UE. Même exclusion pour les OGM et pour un produit qui horrifie les européens : le poulet trempé dans un bain chloré avant sa mise sur le marché.

Les américains avancent aussi leurs normes de fabrication et leur souci de protéger le consommateur. Mais les méthodes sont différentes : en Europe, on invoque le principe de précaution tandis qu'aux Etats-Unis, on attend qu'une étude scientifique démontre la dangerosité d'un produit. Il faudra donc trouver une approche commune.

Un autre enjeu du Traité sera la mise en place d'un organe de réglement des conflits, pour rendre la justice commerciale. Certains craignent que des entreprises multinationales viennent attaquer les gouvernements lorsqu'ils prendront des mesures qu'elles jugeront contraires à leurs projets.

Comment est négocié ce Traité ? Tous les trois mois les négociateurs américains et européens se retrouvent pour un "round ", alternativement à Bruxelles et à Washington. La prochaine rencontre, le 5e round, aura lieu le 19 mai à Arlington en Virginie. Dans l'intervalle, des ONG, entreprises et consommateurs sont consultés des deux côtés de l'Atlantique et la Commission européenne a ouvert une consultation publique.

Pour plus d'informations, on peut consulter le site Commerce de la Commission européenne, ou un article publié par Les Décodeurs du journal Le Monde , le 15 avril 2014 :

Ouvertes en juillet 2013, les négociations sont prévues pour durer jusqu'à la fin 2015 mais pourraient prendre plus de temps.