Le Parlement européen régule les marchés financiers

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

La semaine prochaine à Strasbourg, les eurodéputés doivent voter sur la restriction ou l'interdiction de certaines pratiques des marchés financiers telles que les ventes à découvert à nu et l'abus des CDS (Credit Default Swap).

Des opérateurs peuvent s'engager à vendre des titres qu'ils ne possèdent pas (actions ou obligations) dans l'espoir de les acheter à la baisse et d'empocher la différence entre leur prix d'achat réel et le prix auquel ils les ont promis. De même des Fonds spéculent sur la Dette des états : sans détenir des obligations souveraines, ils prennent des CDS, qui permettent de s'assurer contre le risque de défaut de paiement ou de faillite d'un état.

Depuis le début de la crise, ces pratiques ont été à l'origine de nombreuses turbulences financières. L'UE a décidé de limiter les ventes à découvert et d'interdire à un investisseur de prendre un contrat sur les risques de crédit (CDS) s'il ne possède pas d'obligation de l'état emprunteur. Pour plus de transparence, les opérateurs devront donner des informations sur leurs positions.

Les textes portés au vote du Parlement européen font partie d'une série de directives dont l'objectif est d'encadrer les marchés financiers. Fin 2011, un autre texte sera consacré aux produits dérivés.

Vous êtes à nouveau en ligne