C'est dans ma tête. Une journée mondiale pour le lavage des mains

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Se laver les mains est une nécessité et une habitude dans certains métiers. Mais se laver les mains, plus souvent qu'on ne le fait, est un moyen efficace pour lutter contre les infections qui tuent chaque année des milliers de personnes. Il faut expliquer pourquoi aux enfants. 

La journée mondiale pour le lavage des mains, dont l’Unicef est partie prenante, a eu lieu, pour la onzième année consécutive, mardi 15 octobre. Elle vise à mobiliser les populations, à travers le monde, pour améliorer les habitudes de lavage des mains ; et lutter ainsi contre les infections qui tuent, chaque année, des milliers d’enfants. Ce lavage des mains est donc plus que nécessaire, nous rappelle la psychanalyste Claude Halmos. 

On sait que, dans les familles, les parents ont souvent du mal à le faire comprendre à leurs enfants. Pourquoi est-ce aussi difficile ?  

Claude Halmos : Le lavage des mains conduit souvent, c’est vrai, à des conflits. Et c’est souvent parce que les enfants auraient besoin (notamment quand ils sont petits) d’explications qui ne leur sont pas données.    

De quelles explications les enfants ont-ils besoin ?  

Ils ont besoin qu’on leur explique ce que sont les microbes. C’est-à-dire des petites graines de maladies, que l’on ne voit pas, mais qui peuvent entrer dans le corps, notamment par les mains, pour y faire pousser des maladies. Ce qui justifie que l’on se lave les mains avant de manger, après être allé aux toilettes, etc.. Cette explication permet de surcroît, de parler aux enfants de la santé, et de son importance.

Et de leur apprendre que, s’ils ne doivent pas faire du mal aux autres, ils ne doivent pas non plus s’en faire à eux-mêmes. Et qu’il leur faut se protéger. Et ce n’est pas anodin. Parce que les adultes qui finissent par se mettre en danger, parce qu’ils sont incapables de se soigner, ont souvent été des enfants à qui l’on n’a jamais expliqué la valeur de leur personne, et la nécessité de veiller sur elle.        

Mais le lavage des mains est important aussi par rapport aux autres ?

Bien sûr. Et il faut expliquer aux enfants la contagion. C’est-à-dire la façon dont les petites graines de maladies peuvent passer d’une personne à une autre. Et l’on peut profiter de cette explication, pour leur apprendre aussi le fonctionnement de leur corps. Beaucoup n’ont aucune idée de ce que sont la respiration, ou la digestion ; et se construisent avec un corps qu’ils ne peuvent pas vraiment s’approprier, parce qu’il leur reste étranger.  

Mais une fois que l’on a expliqué tout cela, il faut bien quand même les obliger à se laver les mains ?  

Il faut les obliger à se laver les mains, et vérifier qu’ils l’ont fait correctement. Parce qu’expliquer l’importance d’une règle d’hygiène à un enfant, et accepter qu’il ne la respecte pas, n’aurait aucun sens. Mais le but de l’opération est que l’enfant en arrive à se laver les mains, de lui-même, parce qu’il a compris l’importance de ce geste, et qu’il est même fier de l’avoir compris.  

Et on peut d’ailleurs lui expliquer que vivre dans un pays où l’on peut se laver les mains, est un privilège. Et que beaucoup d’enfants et d’adultes, parce que l’eau manque, dans leur pays, ne peuvent pas le faire.  

Et tout cela prouve que l’on peut, en famille, ou à l’école, même par le biais d’un problème aussi banal et quotidien que le lavage des mains, conduire un enfant à s’intéresser à des choses aussi importantes que le monde qui l’entoure, ou l’écologie.

Vous êtes à nouveau en ligne