C'est dans ma tête

"C'est dans ma tête" est un rendez-vous hebdomadaire diffusé sur franceinfo tous les samedis, présenté par la psychanalyste Claude Halmos. Vie de famille, vie en société, relations professionnelles : toutes les semaines, Claude Halmos répond aux questions que nous nous posons tous sur la psychologie vécue au quotidien. 
plus
Masques, gel antibactérien désinfectant, nos valises cet été ne sont pas encore débarrassées du Covid... Nos têtes non plus.

C'est dans ma tête. Vacances : le Covid dans les bagages ?

La lecture, grande cause nationale. (Illustration)

C'est dans ma tête. La lecture, grande cause nationale

Les actes de violence qui s\'accumulent aujourd\'hui \"ont en commun de correspondre à un fonctionnement où la pensée et la parole sont comme \'court-circuitées\' au profit des actes\", souligne Claude Halmos. (Illustration)

C'est dans ma tête. Un président giflé, des adolescents agressés ou tués : comment expliquer de tels actes ?

Cette image prise le 6 mars 2021 à Lyon, illustre le non-respect des gestes barrières le long des quais de Saône, à l\'heure du couvre-feu. Le retour à la vie \"normale\" peut effrayer tous ceux qui craignent rassemblements et contamination. 

C'est dans ma tête. Retrouver la vie normale : un bonheur pas toujours simple

Une augmentation importante des addictions notamment à l’alcool, au tabac, ou au cannabis a été constatée depuis le début de la crise sanitaire. 

C'est dans ma tête. La crise sanitaire a aggravé les addictions des Français

L\'accumulation et la répétition des images violentes peuvent avoir un impact traumatisant pour notre psychisme. (Illustration)

C'est dans ma tête. Trop d'images pour nos têtes ?

Mercredi 19 mai 2021 : la célèbre peinture de Léonard de VInci a retrouvé son public au musée du Louvre à Paris, après des mois de fermeture en raison du Covid-19.

C'est dans ma tête. La réouverture des lieux de culture

Les rêves des enfants...(Illustration)

C'est dans ma tête. Réglementer les rêves ?

Les prochaines échéances électorales et le vote des Français, en ces temps de crise sanitaire. (Illustration)

C'est dans ma tête. Des élections contaminées par le Covid ?

Le déconfinement, oui, c\'est un soulagement, mais la joie n\'est pas tout à fait totale, un sentiment d\'incertitude est ressenti par beaucoup de Français.

C'est dans ma tête. Un déconfinement entre joie et incertitude

La suppression de l\'ENA a été annoncée par le président Macron, le 8 avril 2021. 

C'est dans ma tête. La suppression de l'ENA

Choisir sa fin de vie ? Une loi qui n\'est toujours pas votée pourrait \"changer l\'image de la mort et aussi aider tous ceux qui restent\". (Illustration)

C'est dans ma tête. Choisir la fin de sa vie ?

Ce nouveau confinement avec une semaine de télétravail et d\'école à la maison puis des vacances de Pâques communes à tous, cela commence à devenir vraiment difficile pour les enfants et leurs parents. Illustration

C'est dans ma tête. Parents et enfants face à la fermeture des écoles

L\'autre, c\'est celui qui peut nous épauler, nous aider à supporter nos souffrances (illustration)

C'est dans ma tête. Quand le Covid nous prive des autres

Les nouveaux-nés ressentent tout ce que vivent leurs parents. Et donc aussi, les événements du monde extérieur. Ils ne peuvent pas parler, mais comprennent ce que leur expliquent leurs parents. (Illustration)

C'est dans ma tête. Informer les bébés ?

14 mars 2021. A Argenteuil, marche blanche à la mémoire d\'Alisha, la jeune fille de 14 ans retrouvée morte noyée lundi 8 mars, après avoir été battue et jetée dans la Seine par deux lycéens âgés de 15 ans.  Les deux suspects ont été mis en examen pour \"assassinat\".

C'est dans ma tête. Adolescents criminels

Le confinement a été propice à l\'apprentissage et à la pratique de nombreux instruments de musique. Les salles de concerts sont toujours fermés, les festivals aussi. Les Français sont en manque de musique live. Illustration

C'est dans ma tête. En avant la musique ?

Paris, 12 janvier 2021. Les professionnels se réunissent pour demander la réouverture des salles de sport et l\'arrêt des fermetures de leurs commerces, menacés de faillites à cause de la crise sanitaire du Covid-19.

C'est dans ma tête. Privés d'activités physiques : quelles conséquences psychologiques ?

A Nice, le 26 février 2021, une manifestante tenant sa pancarte \"Liberté !\" proteste contre les mesures de confinement décidées pour la ville pour deux weekends. Les Français ont beaucoup supporté depuis un an. De nouvelles privations de liberté, c\'est difficile à admettre. 

C'est dans ma tête. La patience des Français : à rude épreuve !

1234567891012

Vous êtes à nouveau en ligne