C'est comment ailleurs ? Les incendies géants aux Etats-Unis

Alors qu’un incendie a détruit 390 hectares aux portes de Marseille, comment de gigantesques feux dévastent-ils chaque été les forêts aux Etats-Unis ?

Aux Etats-Unis, on parle de la "saison des feux" en été et au début de l'automne car le phénomène est particulièrement spectaculaire. En 2006, année record, 40.000 kilomètres carrés sont partis en fumé sur tout le territoire américain, soit l’équivalent de la surface de l’Ile-de-France et de la Normandie réunies.

Zones quasi désertes

Les secteurs qui brûlent sont la plupart du temps des forêts inhabitées, dans de vastes secteurs de l'ouest américains en  Californie, dans l’Oregon, l'Etat de Washington ou l’Alaska. La taille des parcs ou des forêts est tellement immense que la technique de lutte contre les incendies est bien différente de celle de la France.

Attendre que le feu s’arrête tout seul

Souvent, les Américains laissent brûler pendant plusieurs semaines parce que les territoires sont déserts, inaccessibles, avec des reliefs trop accidentés. Précisément, les pompiers vont tenter de contenir le feu dans un espace et ensuite laisser brûler.

Feux préventifs et contre-feux

Les pompiers américains ont une autre technique pour éviter les incendies XXL en procédant à des brûlages préventifs, sous contrôle. Ils brûlent certains secteurs avant la saison sèche pour prévenir des incendies plus grands.

Enfin, au moment de l'incendie, ils peuvent procéder à des coupe-feux en faisant brûler une bande de terre pour que l'incendie s'y arrête.    

Zones habitées

En Californie, les pompiers ont mené des actions massives et frontales cet été car des maisons étaient menacées. Sur l'incendie Blue Cut à une centaine de kilomètres de Los Angeles, 2.700 pompiers ont agi appuyés par une vingtaine d'avions et d'hélicoptères. Plus de 80.000 personnes ont été évacuées, 320 bâtiments dévastés et 14.000 hectares détruits au total.

Coût humain et financier  

Cet été, 18.000 pompiers travaillaient simultanément au plus fort des incendies dans tout le pays. En 2015 à la même époque c'était 24.000 pompiers et sept d'entre-eux sont morts. L'année record en termes de dépense, c'était 2002 avec 1,65 milliards de dollars dépensés pour lutter contre ce fléau.

Réchauffement du climat 

Ces feux gigantesques étaient très rares autrefois, mais depuis quelques années, il en existe plusieurs par an. En cause, le vent, la canicule et la sècheresse extrême qui frappe la Californie depuis cinq ans.

Le réchauffement climatique est responsable de ce phénomène et les feux s'étendent maintenant à de nouveaux territoires et se déclenchent en dehors de l'été.

Vous êtes à nouveau en ligne