C'est comment ailleurs ? Les méga-pannes de courant aux Etats-Unis

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Alors que 330.000 foyers ont été privés d'électricité la nuit dernière après le passage de la tempête en France, franceinfo s’intéresse aux grandes pannes de courant aux Etats-Unis

Les Américains appellent cela des "Blackout". Ils en ont connu trois particulièrement spectaculaires depuis un demi-siècle. Le plus ancien en 1965, le plus récent en 2003. Et peut-être le plus célèbre des Blackout en 1977 car la panne a touché New-York pendant un jour et demi, et elle a déclenché des pillages.

Le Blackout de 1977  

En plein été, le 13 juillet 1977, un orage éclate sur New-York et la foudre tombe en début de soirée sur plusieurs installations électriques. Tout disjoncte en rafale. Plus de courant dans l'ensemble de New-York, sauf le Queens. Au moins cinq millions de personnes sont dans le noir.

A l'époque, New-York est une ville en faillite en plein marasme social et criminel. Alors, pendant la panne. Il va y a avoir des pillages et près de 4.000 personnes seront arrêtées. Dans le Bronx, beaucoup de pillards se jettent sur les magasins d'électronique où certains volent des platines disques.

La légende du Hip-hop

C'était les tous débuts du hip-hop à l'époque. Après le Blackout, l'histoire raconte que les DJ de hip-hop ont fleuri dans chaque bloc d'immeuble avec du nouveau matériel, de platines toutes neuves pour mixer et jouer leur musique qui explosera quelques années plus tard. Quoi qu'il en soit, en juillet 1977, le courant est complètement revenu 36 heures après le début de la panne.  

Le méga Blackout de 2003

Le plus gros Blackout de l'histoire américaine est survenu en 2003. Les médias ont appelé ça la "méga-panne". Elle a touché le nord-est des Etats-Unis et même une partie du Canada. 50 millions de personnes ont été touchées et des centaines de milliers de new-yorkais ont été coincés dans le métro.

La panne a commencé en plein après-midi au mois d'aout alors que les climatisations tournaient à fond. Elle a été provoquée par une surcharge du système électrique et tout le réseau s'est écroulé en cascade.

New-York, Détroit, Cleveland ou Toronto étaient dans le noir. A l'époque, les Américains se sont aperçus que leur réseau électrique datait de l'après-guerre et qu'il n'était plus au niveau.

Le premier Blackout

Et pourtant, ils avaient déjà connu une grosse panne en 1965. Là encore, c'est le nord-est des Etats-Unis qui a été touché ainsi que le Canada. La panne est partie de la frontière entre les deux pays quand le système a commencé à disjoncter.

30 millions de personnes ont été privées d'électricité pendant près de 13 heures à l'époque.  Mais il n'y a pas eu de pillages et de mouvements de foule. 

Vous êtes à nouveau en ligne