C'est comment ailleurs ? Le plan "grand froid" à New York

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Alors que le plan "grand froid" a été déclenché dans plusieurs départements français, la ville de New York aux États-Unis a aussi son dispositif pour les sans-abri.

Si le plan "grand froid" a été activé dans 22 départements en France, le "blue code" existe à New York. La ville des États-Unis compte actuellement 63 000 sans-abri, un record depuis la grande dépression économique des années 30.  

Des centres ouverts 24 heures sur 24 

Le "blue code" est décidé quand les températures passent en négatif (degrés Celsius), en cas de tempête, de verglas ou s’il y a plus de 15 centimètres de neige. Dans ces moments-là, théoriquement, les autorités s'assurent qu'aucun SDF ne reste dans la rue. Le département des sans-abri ainsi que le département de la police doivent entrer en contact avec les plus vulnérables. Normalement, ils doivent s'assurer toutes les quatre heures que les SDF sont à l'abri du froid.

Pendant la durée du "code bleu", les adultes sans-abri peuvent se diriger dans n'importe quel refuge pour célibataire. Des lits sont disponibles pour toutes personnes amenées par des équipes de proximité. Les centres d'accueil restent ouverts 24 heures sur 24. Les New yorkais sont invités à appeler des numéros d'urgence en cas de problème médical sur un SDF ou de nécessité d'avoir accès à un refuge.

Efficacité limitée  

Des dizaines de SDF rejoignent les abris ou les centres d'accueil dans les périodes de grand froid, mais c'est loin d'être la majorité, car beaucoup ne veulent pas des foyers d'accueil, qu'ils assimilent à des prisons où ils vont être fouillés. Ces endroits sont aussi souvent sales, insalubres et violents. Il n'est pas rare que les SDF se battent entre eux.  

Pour ne rien arranger, la ville, l'État de New York et le gouvernement fédéral ont bien du mal à se coordonner pour créer de nouveaux centres d'accueil flambant neufs. Le maire Bill De Blasio avait annoncé un plan de plus de deux milliards d'euros pour créer 15 000 places d'accueil supplémentaires, mais le plan n'a guère avancé depuis. 

Vous êtes à nouveau en ligne