C'est comment ailleurs ? Le mariage homosexuel en Europe

Alors que le mariage gay a été adopté il y a cinq ans en France, franceinfo s’intéresse à cette union chez nos voisins européens

Si les mariages homosexuels sont célébrés depuis 2013 en France, les situations sont très différentes d’un pays à l’autre dans l’Union européenne. La moitié des pays de l’UE reconnait le mariage homosexuel, soit 14 sur 28. Huit pays autorisent seulement l'union civile et six n'autorisent aucune forme d'union pour les couples homosexuels.

Les premiers  

Les pionniers du mariage gay sont incontestablement les Pays-Bas qui ont été les premiers au monde à autoriser cette union, suivis de la Belgique en 2003, de l'Espagne en 2005 et de la Suède en 2009.  

Dans les années 2010 arrive une nouvelle série de pays. Portugal, Danemark, la France et la Grande-Bretagne, la même année en 2013. Sauf que de l'autre côté de la Manche, l'affaire a été moins passionnelle qu'en France. Il n’y a pas eu de manifestation monstre contre le mariage gay. Dans la population, l'idée de cette union était majoritairement acceptée et était loin d'être une préoccupation importante. Ce sont surtout les conservateurs britanniques qui se sont divisés sur la question.

En 2014, la Finlande a autorisé le mariage gay, en 2015, le Luxembourg et l'Irlande. 

L’Allemagne en 2017  

La chancelière conservatrice allemande Angela Merkel était contre, mais elle a levé son opposition à ce débat à quelques mois des élections législatives car ses partenaires potentiels pour une coalition, socio-démocrates et libéraux, étaient pour et faisaient du mariage gay une condition à toute alliance. Résultat, en juin 2017, le Bundestag a voté pour le mariage homosexuel. La majorité des conservateurs a voté contre. Parmi eux, Angela Merkel. Dans la population, il n’a pas eu de manifestation.

Ensuite, après, les derniers pays qui ont autorisés cette alliance sont Malte, la Finlande et l'Autriche  

Plus ou moins restrictifs  

Parmi les 14 pays qui n’ont pas autorisé le mariage gay, huit autorisent les unions civiles. Des pays du sud de l'Europe : Italie, Slovénie, Croatie, Grèce et Chypre. Et trois anciens pays du bloc soviétique : Hongrie, République Tchèque et Estonie.

Enfin six pays anciennement communistes refusent carrément le mariage gay et l'union civile. La très catholique Pologne, la Bulgarie, la Roumanie, la Slovaquie, la Lituanie et la Lettonie.