C'est comment ailleurs ? Le braconnage des rhinocéros en Afrique du Sud

Alors qu’un rhinocéros du zoo de Thoiry a été tué et l’une de ses cornes sciée dans la nuit de lundi à mardi, franceinfo s’intéresse au braconnage de cet animal en Afrique du Sud. 

L'Afrique du Sud est le pays du rhinocéros puisque 80% des rhinocéros du monde entier y vivent. Logiquement, l'Afrique du Sud est aussi le pays du braconnage autour de cet animal. Le nombre d'actes de braconnage a explosé entre 2007 et 2014. Le fléau s'est un peu calmé depuis deux ans. Aujourd'hui, il ne reste plus que 20.000 rhinocéros en Afrique du Sud

Braconnage multiplié par 90 en huit ans

Les chiffres sont alarmants. En 2007, 13 rhinocéros ont été tués en Afrique du Sud par des braconniers. En 2014, 1 215 rhinocéros ont été tués. Mais, depuis deux ans, le nombre de rhinocéros tués a baissé pour atteindre le chiffre de 1 054 en 2016.

Le Vietnam, premier consommateur de corne de rhino

C'est la croissance économique en Asie qui alimente la demande de corne de rhinocéros, censée avoir des vertus thérapeutiques et qui guérirait l'impuissance.

Plus précisément, c'est la demande du Vietnam qui a poussé le braconnage. D'après le WWF, il y aurait eu des informations sur la guérison d'un membre du gouvernement vietnamien atteint d'un cancer. Ces rumeurs expliquaient que le malade serait entré en rémission grâce à l'usage de la corne de rhino. De nombreux Vietnamiens sont persuadés des vertus de la corne de rhino contre le cancer. La corne se monnaie 55 000 euros le kilo sur le marché noir.

Braconniers surarmés

Les braconniers sont des hommes armés jusqu'aux dents, avec des fusils d'assaut militaires, déterminés, financés par des réseaux internationaux. Ils viennent souvent du Mozambique, au nord-est de l'Afrique du Sud et n’ont qu'à traverser la frontière pour se retrouver dans le célèbre parc Kruger, leur cible favorite. Mais, les braconniers agissent aussi dans des régions moins protégées du territoire sud-africain.

Lutte anti-braconnier

Pour répliquer, le gouvernement sud-africain a déployé des forces paramilitaires le long de la frontière avec le Mozambique, des rangers. Le gouvernement a aussi déplacé certains rhinocéros vers l'intérieur du pays dans des parcs plus sûrs.

De leur côté, les associations de protection des animaux et les parcs ont récemment engagé des vétérans pour combattre les braconniers. Il s'agit par exemple d'anciens marines de l'armée américaine qui se sont battus en Afghanistan ou en Irak. Ils appliquent leurs méthodes musclées contre les braconniers et donnent des formations aux rangers sud-africains afin qu'ils puissent se défendre.

Vous êtes à nouveau en ligne