C'est comment ailleurs ? La grippe aviaire au Japon

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Alors que la grippe aviaire progresse dans le sud-ouest de la France avec des milliers de canards abattus, franceinfo s’intéresse au Japon, où 500.000 volailles ont été abattues cette semaine.

Au Japon, 560.000 poulets ont été tués cette semaine en raison de la grippe aviaire. Les élevages sont victime du virus H5N6 ou H5N8. Aucun cas de contamination à l'homme n'a été signalé.

Apparition de la maladie

Les cas ont été détectés il y a quelques jours. Plusieurs oiseaux sont morts. Alors aussitôt, les autorités ont ordonné l'abattage de 330.000 poulets et canards d'élevages dans deux préfectures du nord-ouest du Japon.

Les tests pratiqués ont révélé la présence de la maladie chez les poulets et canards incriminés. Les paysans ont reçu l'ordre de ne pas déplacer les animaux dès la découverte de cas de morts suspectes.

Deuxième vague d’abattage

230.000 volailles supplémentaires ont été abattues deux jours après dans la même partie du Japon. La décision a été prise à la suite de la mort soudaine de plusieurs dizaines d'animaux. Au total, cela fait 560.000 volailles abattues.

Pas la première fois

Le Japon a déjà connu des épisodes de grippe aviaire ces dernières années. En 2014, la souche H5 était présente dans le sud du pays et 100.00 poulets ont alors été abattus pour éviter l'expansion de l'épidémie.

Il y a eu d'autres épisodes dans les années 2000 et plus d'un millions-et-demi d'animaux ont alors été abattus. A l'époque, cela faisait près de 80 ans que les Japonais n'avaient pas été confrontés à la grippe aviaire.

Le foyer asiatique et les oiseaux migrateurs

Ce n’est pas un hasard si la maladie a ressurgi. Il faut se souvenir que l'Asie est le foyer du virus. En ce moment, la Corée du Sud est touchée. Deux millions de volailles ont été abattues en deux semaines et un million d'autres vont l’être très bientôt. La Chine est aussi touchée régulièrement, comme le Vietnam et le Cambodge.  

Le virus circule avec les oiseaux migrateurs qui se déplacent en hiver pour rejoindre les endroits moins froids. Et comme en Asie les élevages sont en plein air, il y a des contacts entre oiseaux migrateurs et oiseaux d'élevages.

Japon ultra prudent

Face au risque d'épizootie, le pays agit très vite en abattant en masse. Par ailleurs, quand la grippe est apparue en 2015 en France, le Japon a interdit les importations de volailles et d'autres produits avicoles français, dont le foie gras, qui est très prisé au moment des fêtes de fin d'année.