C'est comment ailleurs ? Halloween en Irlande

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

En ce lundi 31 octobre, des dizaines de milliers d'enfants fêtent Halloween. Quand on pense à cette fête, on a tendance à penser aux États-Unis. Mais son origine est bien européenne. Elle nous vient des Celtes. 

Halloween est souvent présenté comme descendant de la fête folklorique celte de Samhain : la fin de l'été. Célébrée dès 500 ans avant notre ère, c'était une sorte de nouvel an, une fête liée au cycle de la nature, à la fin des récoltes.

Pendant plusieurs jours les hommes étaient censés pouvoir communiquer avec le monde invisible, les esprits, les morts. Les rites avaient lieu le soir (chez les Celtes la journée commençait à la tombée de la nuit). Chaque foyer éteignait le feu dans la maison pour mieux apprivoiser la mort et les esprits avant d'allumer un nouveau feu, symbole de renouveau.

Des rites qui persistent aujourd'hui en Irlande

Avec le christianisme, la fête d'Halloween a pris un autre sens, avec la création de la Toussaint, de la veillée pour tous les saints, soit en anglais "All Hallow's Eve". Lors de l'exode des Irlandais aux États-Unis au milieu du XIXe siècle, ils ont aussi pris dans leurs valises leurs traditions.

Mais il reste aujourd'hui en Irlande, au moment d'Halloween, des traces de ces rites anciens : des feux sont allumés, des feux d'artifice tirés dans tout le pays.Tradition culinaire aussi, comme la cuisson d'un barmbrack : un gâteau aux fruits secs dans lequel sont placés différents objets, notamment un anneau (celui qui le trouve est censé trouver l'amour), ou un petit pois (qui condamne au célibat), une pièce (qui apporte la fortune).

Autre spécialité irlandaise d'Halloween: le colcannon, une purée de pommes de terre et de choux. Mais Halloween en Irlande, ce sont aussi des enfants et des adultes qui se déguisent en créatures maléfiques. Des festivals sont organisés avec défilés et projections de films d'horreur. Comme au Bram Stoker Festival à Dublin, dédié aux vampires et à Dracula.

Du navet à la citrouille

En Irlande comme ailleurs, on décore à Halloween des citrouilles. Le symbole était à l'origine un navet contenant une bougie, en souvenir de la légende irlandaise de Jack à la lanterne, condamné à errer, dans l'obscurité, entre enfer et paradis, en s'éclairant d'un tison posé dans un navet. Le navet est progressivement devenu citrouille.

L'origine du porte à porte pour chercher des bonbons, en revanche, viendrait d'une tradition qui consistait, au Royaume-Uni et en Irlande, à ce que les enfants et les plus pauvres aillent de maison en maison en chantant des prières en échange de gâteaux, de soul cakes, des gâteaux de l'âme aux épices toujours fabriqués aujourd'hui pour Halloween et la Toussaint.