C'est bon pour la planète. La permaculture

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Tout l'été, Isabelle Autissier répond aux questions d'adolescents sur l'environnement, avec Anne-Laure Barral.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

La permaculture est une façon de produire des fruits, des légumes et de cultiver son jardin grâce à la bonne collaboration de la nature, sans produits chimiques qui la détruisent. C’est une façon de copier la nature où tout le monde a un rôle à jouer : c'est assez ingénieux ! Les vers de terre aèrent les sols, les abeilles pollinisent les fleurs. "Par exemple, on peut faire des associations en plantant de façon très proche des carottes et des oignons parce que l’oignon repousse le ravageur de la carotte et vice versa", explique la présidente du WWF France Isabelle Autissier.

La permaculture a l’air d’intéresser Elidja mais il doute de ses capacités de jardinier : "Moi je suis prêt à jardiner ! J'ai commencé mais je n’ai pas la main verte et puis mon balcon n’est pas assez grand pour planter un arbre", déplore-t-il.

Créer des petites jardinières sur son balcon

Évidemment, on ne pourra pas faire un verger sur son balcon mais on peut commencer par de petites associations. Par exemple, penser à faire un germoir sur le bord de la fenêtre pour mettre des graines dans ses salades. "Il faut apprendre un peu mais ce n'est pas compliqué. Il faut savoir quelles sont les plantes qui aiment le sec, la lumière directe ou celles qui doivent avoir les pieds dans l’eau, pour bien commencer", explique Isabelle Autissier. Il est possible aussi de créer des petites jardinières avec des palettes. Et si la mairie est d'accord, il est même possible de planter des fleurs autour des arbres dans les rues comme c'est le cas par exemple à La Rochelle, souligne la présidente du WWF France. 

En savoir plus : le programme Weactforgood du WWF

Vous êtes à nouveau en ligne