Un été Corto : Chapitre sept... et 13!

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Où nous retrouvons Corto Maltese prêt à se lancer dans une aventure inédite. En compagnie de deux Espagnols et sous le soleil de minuit.

Corto Maltese est italien, argentin, américain

Hugo Pratt disait volontiers : "j’ai treize façons de raconter ma vie et je ne sais pas s’il y en a une de vraie" . Combien y aurait-il de façons de raconter la vie de son personnage Corto Maltese ? Plus d’une en tout cas, puisque vingt ans après la mort de son biographe originel, l’aventure continue. Les éditions Casterman et les ayant-droits de Pratt ont osé passer outre à la colère prévisible des fans les plus orthodoxes. Un treizième album de Corto Maltese sortira fin septembre. Signé Ruben Pellejero au dessin et Juan Diaz Canales pour le scénario. Deux espagnols pour succéder à l’italien Hugo Pratt. Scandale ? Nous jugerons sur pièce. Mais nous pouvons déjà nous souvenir qu’Hugo Pratt n’était pas seulement italien. C’est à Buenos Aires qu’il a fait ses armes. Tout en regardant vers l’Amérique du Nord. Pour le dessinateur Ruben Pellejero, Corto Maltese vient de là.

"Chez Pratt, s'additionnent différentes écoles. Pour moi, il y a l'école du dessin classique nord-américain, avec Milton Caniff à sa tête, le dessin argentin et le dessin italien. Quand il est en Italie, au moment  où il fait émerger Corto Maltese, les trois influences des trois pays sont très claires dans ses dessins."

(© photo JC OGIER)

Corto Maltese devient espagnol

Quant à l’esprit des récits de Corto Maltese, s’il faut le chercher dans les romans de Conrad et Stevenson, il ne faut pas oublier l’influence énorme qu’a eue sur Hugo Pratt un scénariste argentin avec lequel il avait beaucoup travaillé : Hector Oesterheld. A quoi nous ajouterons, Espagne oblige, le roman picaresque… c’est vrai ! À poursuivre inlassablement ses rêves, Corto Maltese n’a-t-il pas quelque chose de Don Quichotte ? Le scénariste Juan Diaz Canales l’admet.

"Chez Corto comme chez Don Quichotte, la quête de l’idéal l’emporte sur tout le reste. Corto cherche-t-il un trésor ? Il trouvera l’amitié. Et Corto Maltese autant que Don Quichotte sont des classiques incontestables de la littérature."

Les nouvelles aventures de Corto Maltese auront pour titre "Sous le soleil de minuit ". En attendant, nous conseillerons pour finir cette série estviale la lecture de "Tango ", aux éditions Casterman.

(© Hugo Pratt, Cong SA, Casterman)

 

 

Vous êtes à nouveau en ligne