Berberian fait son cinéma

Après "Bienvenue à Boboland" du fameux duo Dupuy-Berberian, Charles Berberian signe seul Cinérama, une manière de "Bienvenue à Nanarland". Comprenez : une déclaration d’amour au cinéma de série Z.

Charles
Berberian cultive depuis l’enfance une cinéphilie du dérisoire. Synonyme de ses
premiers émois, son amour de la série Z révèle des paysages d’images qui se
confondent avec les lieux qui l’ont vu naître et grandir. Berberian est
d’origine arménienne, il a vu le jour à Bagdad en Irak, a passé sa prime
jeunesse au Liban, avant de devenir parisien. 
 

Cette
grille de lecture permet de comprendre comment dans Cinérama , Berberian
passe du cinéma turc de science fiction en carton-pâte aux romances
égyptiennes, de l’érotisme mutin d’Edwige Fenech dans les polars italiens
sanglants des années 60-70 à un petit film français des années 80 avec
Catherine Deneuve.

Distillé semaine après semaine dans le
magazine Fluide glacial , cet hommage tient aussi du manifeste. Charles
Berberian voit dans le procès en ringardise auquel on condamne ce cinéma-là, le
même mauvais procès qu’on a longtemps fait à la bande dessinée. C’est
aussi  le moyen de renouer avec
le genre autobiographique que Berberian, également musicien, avait déjà abordé
dans Juke Box . Ici et là, il se met
en scène aux différents âges de la vie, se moquant avec délice d’une coupe de
cheveux ou d’une veste à épaulettes très datées.

Cinérama ,
un album Fluide glacial.

Charles
Berberian sera le week-end prochain l’une des têtes d’affiche  des rencontres du 9ème art d’Aix-en-Provence .
Année après année, Aix se propose de mettre en valeur les productions
graphiques les plus pointues.  On ne
manquera pas l’exposition d’Edmond Baudoin, les chemins de l’eau, aux archives
départementales, celle des pop-up, les livres animés de Philippe Ug au Musée
des tapisseries, "la génération spontanée
belge" à la Cité du Livre et, disséminée dans la ville, de galeries en musées,
les œuvres de Frédéric Pajak, Charles Burns, Séb Niark, Cizo et Felder, ou
Franck Omer.

Aux
rencontres du 9ème art d’Aix en Provence , les 13, 14 et 15 avril 2012.

 

 

Vous êtes à nouveau en ligne