BD bande dessinée. Une tragédie en vert et brun

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Parmi les adaptations en BD les plus réussies de ces derniers mois, voici "la Tragédie brune",  adaptée de la série de reportages d'un journaliste français dans l'Allemagne des années 30.

C’est un texte quelque peu oublié. Un voyage au cœur de l’Allemagne nazie, en 1934, cinq ans avant que l’Europe ne replonge dans la guerre.

Xavier de Hautecloque, ancien combattant resté germanophile

Un reporter français germanophile et germanophone - il aime la culture allemande et parle très bien la langue -,  y voit avec effroi un peuple basculer dans la haine et l’appétit de la dictature. Ce journaliste s’appelait Xavier de Hautecloque. Son reportage fut d’abord publié en feuilleton dans Gringoire, puis en récit complet à La nouvelle revue critique. Aujourd’hui, il est mis en dessins par Christophe Gaultier avec le scénariste Thomas Cadène.

Immédiatement, il y a ce personnage qui émerge. On est dans ses pas. Il parle à la première personne. Il assume son regard.

Thomas Cadène

C’est le paradoxe de Xavier de Hautecloque. Il aime l’Allemagne, mais n’a pas oublié l’horreur de 14-18. Il est lui-même ancien combattant. Son père et son frère sont morts à la guerre. Il appréhende un nouveau conflit avec le puissant voisin. A chaque voyage outre-Rhin, il réalise un peu plus, en visitant un musée, en entrant dans un café, puis en découvrant les camps d’enfermement ce que veut dire le totalitarisme hitlérien.

Evidemment, il fait attention. Mais, il lui est très facile de voir ce qu’il découvre. La haine et l’horreur s’affichent sans honte.

Thomas Cadène

Refaire le voyage sur les lieux de mémoire

Pour adapter LaTragédie brune en bande dessinée, Thomas Cadène et Christophe Gaultier ont éprouvé le besoin de refaire le voyage de Xavier de Hautecloque pour s’imprégner des paysages et tenter de saisir l’esprit des lieux, de Berlin jusqu’aux camps, notamment Dachau, déjà en service en 1934.

Dans une gamme évidemment verte et brune, avec le trait cerné des illustrations de l’entre-deux guerres, Christophe Gaultier dessine cette Tragédie brune adaptée par Tomas Cadène aux éditions Les Arènes.

Vous êtes à nouveau en ligne