BD, bande dessinée. Un été de voyages : Luke Healy, son Amérique à lui

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Luke Healy avait rêvé de s'installer aux Etats-Unis. Il n'en a jamais eu le droit. Pour tourner la page, il a entrepris de traverser le pays du sud au nord, de la frontière mexicaine à celle du Canada. Et il a beaucoup mûri  

C’est peu dire qu’à 25 ans, Luke Healy n’était pas physiquement prêt à relever le défi qu’il venait de se lancer. Il l'a relevé et raconte comment dans Americana.

Une belle balade et un chemin de croix

Avec quelques kilos de trop et aucune expérience de la marche et du camping sauvage, il s’engage pourtant à pied, sac au dos, sur le PCT, le Pacific Crest Trail, le chemin de grande randonnée qui traverse les Etats-Unis du sud au nord, de la frontière mexicaine à celle du Canada : 4280 km à travers la Californie, l’Oregon et l’Etat de Washington. Une sacrée balade !

Parti poursuivre ses études d’arts graphiques aux USA, le jeune Irlandais de Dublin veut ainsi mettre un point final mémorable au rêve américain qui lui échappe. Il n’a jamais réussi à obtenir la carte verte qui lui aurait permis de rester sur sa terre d’élection. 

Vous êtes tellement concentré sur l’idée de parcourir cette longue distance que vous faites le vide dans votre esprit et vous vous laissez aller à la découverte de ces paysages, de ces parties les plus méconnues de l’Amérique.

Luke Healy

S’il dit avoir rencontré dans son périple, de montagne en désert, de bourgades en clairières, les gens les plus gentils qu’il ait croisés dans sa vie – ceux qui vous invitent à partager leur repas et vous offrent une couche confortable –, Luke Healy a aussi été confronté à l’Amérique de la majorité silencieuse, coincée et égoïste.

That's all, folks ! 

Au fil des mois, Luke Healy s’est affûté physiquement et mentalement. Il parcourait avec peine 10 km par jour ; il avale désormais sans souffrir ses 40 km. Jusqu’au bout cependant, il ne saura pas monter correctement sa tente. Chaque nuit ou presque, elle s’écroule. Comme son rêve d’Amérique.

L’Amérique que j’avais commencé à construire était un peu maladroite et instable. Quand la dure réalité est arrivée, cette vision s’est effondrée. Peut-être que j’étais un peu naïf avant.

Luke Healy

Luke Healy vit aujourd’hui à Londres. Dessiné en petites cases minimalistes dans lesquelles les personnages sont réduits à quelques traits dans l’immensité du paysage, Americana, son carnet de route en BD, est publié en France chez Casterman.

Vous êtes à nouveau en ligne