BD, bande dessinée. Spécial USA

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Aux États-Unis, les manifestations, souvent violentes, se sont multipliées depuis la mort de George Floyd, fin mai. Avant le mouvement Black Lives Matter, l’histoire des USA a connu nombre d’épisodes de protestation sanglants. 

Kent State, une enquête dessinée de l’américain Derf Backderf, revient sur la fusillade qui fit quatre morts dans l’Ohio aux États-Unis, lors d'une manifestation contre la guerre du Vietnam, en 1970. En 1970, Derf Backderf a 10 ans. Il habite Richfield, petite ville de l’Ohio au milieu de laquelle se trouve un paisible campus universitaire. Entre deux cours, les étudiants commencent à protester contre la guerre du Vietnam.

Un drame qui signe l'époque

La conscription vient d’être rétablie et nombre de jeunes sont appelés sous les drapeaux. Face à cette contestation, le patriotisme affiché par la majorité conservatrice de la ville est tel que les responsables universitaires et les autorités locales crient au complot révolutionnaire. Le 4 mai, la situation dégénère. Sans que l’on sache aujourd’hui encore qui en a donné l’ordre, la Garde nationale ouvre le feu. La fusillade fait quatre morts et provoque, dans tout le pays, une énorme émotion. Moins de 24h plus tard, les radios diffusent une chanson composée dans l’instant par le rocker Neil Young.

Une enquête minutieuse

Journaliste devenu auteur de comics, Derf Backderf a entrepris de mener l’enquête pour retracer le plus précisément possible ce qui a conduit au massacre de Kent State. Il en a retrouvé les acteurs et les témoins, et a mis en images les faits et gestes de quatre victimes, et d’un jeune volontaire de la Garde nationale. Un travail rigoureux, documenté, précis.

Kent State, quatre morts dans l’Ohio, publié aux éditions Çà et Là, vient de se voir décerner le Prix comics de la critique remis par l’ACBD, l’association des journalistes spécialisés en bande dessinée.

La galerie de portraits des Potus

En 1970, c’est Richard Nixon qui dirige le pays. 37e président des États-Unis, il apparait à ce titre dans La Maison Blanche, l’histoire illustrée des Présidents des USA de George Washington à Donald Trump, que signe Hervé Bourhis aux éditions Casterman.

À lire aussi, Trump et l’enquête russe, adaptation en récit dessiné du rapport Mueller sur l’ingérence russe dans la campagne présidentielle de 2016. Tout ce qui est écrit est tiré du rapport lui-même, de transcriptions de déclarations officielles et d’interviews sourcées, sans oublier les inénarrables et désormais célèbres tweets de l’actuel maître de la première puissance mondiale. Un vrai polar,

Trump et l’enquête russe, par la rédaction du Washington Post, illustrations de Jan Feindt, est édité en France par Disclose et les éditions Goutte d’Or.  

Vous êtes à nouveau en ligne