BD bande dessinée. Portrait d'une jeunesse réunionnaise dorée

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Dans "Chroniques du Léopard", le scénariste Appollo et le dessinateur Tehem racontent l'histoire d'une génération exceptionnelle qui fréquenta avant eux le lycée Leconte de Lisle à La Réunion.

Quel est le point commun entre Raymond Barre, Premier ministre de Valéry Giscard d’Estaing, l’avocat Jacques Vergès, son frère le sénateur Paul Vergès, le fils d’Abd el-Krim, le chef berbère de la guerre du Rif, le scénariste Appollo et le dessinateur Tehem ? Ils ont tous fréquenté le lycée Leconte de Lisle, à Saint-Denis de la Réunion.

Une jeunesse à la Réunion

Pas au même moment, question de générations. Les premiers, qui allaient devenir des figures marquantes de leur temps, y étaient élèves pendant la seconde guerre mondiale. C’est leur histoire d’adolescents studieux ou turbulents que racontent en ligne claire et ombres bleutées les seconds dans la BD Chroniques du Léopard.

Le lycée Leconte de Lisle était un lycée d’élite, plutôt réservé à la grande bourgeoisie créole blanche. La génération qui l’a fréquenté pendant la Seconde Guerre mondiale a vu éclore des destins assez incroyables.

le scénariste Appollo

Vue de la Réunion, en 1941, la Guerre mondiale est à la fois très distante  –on est loin des théâtres d’opération- et très présente. Volontiers rebelles, les adolescents soutiennent de Gaulle, quand les autorités sont évidemment du côté de Pétain.Les partisans de la France libre portent aussi la revendication de la départementalisation qui va permettre à l’île de s’engager, à sa manière, dans la décolonisation.

Mais Chroniques du Léopard parle aussi de l’apprentissage de la vie : les fugues du lycée pour aller retrouver les copains et les filles, les vacances dans les hauts, les premiers baisers et les vrais coups de feu. On se croirait dans Tintin, dit l’un des héros. Et dans Le Grand Maulnes et Les 400 coups ajoute l’éditeur Dargaud.

De la Réunion à la Corse

Ces Chroniques du Léopard, signées Appollo et Tehem, seront présentées lors des rencontres BD à Bastia le week-end prochain. L’exposition Archipel évoquera aussi Mayotte à travers Tropique de la violence de Gaël Henry, aux éditions Sarbacane, ou encore l’île de Groix que Prospéri Buri met en scène dans sa petite déclaration d’amour Insulaires aux éditions Warum. A Bastia, les têtes d’affiche ont pour nom cette année Cyril Pedrosa, Brecht Evens, Anne Simon, Zeina Abirached, Néjib, Emile Bravo ou encore Jean-Denis Pendanx et Max de Radiguès. BD à Bastia du 4 au 7 avril.      

Vous êtes à nouveau en ligne