Au marché. Les fleurs du cours Saleya à Nice

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

A Nice, il faut aller respirer les parfums au marché aux fleurs du cours Saleya. Un marché mythique, pour les touristes comme pour les Niçois

Tous les jours, à Nice, le cours Saleya se remplit d’œillets, de reines marguerites ou encore de delphiniums. Un marché aux fleurs que connaît bien Jean Patric Mège, fleuriste. Il y vient depuis qu'il est tout petit. "J'avais 7 ou 8 ans, je venais vendre avec mon père. Aujourd'hui j'ai 63 ans. Quand j'étais tout petit, il y avait les gens qui descendaient des collines, avec des chariots. Chacun avait sa petite corbeille d’œillets, ou de dahlias".     

La première fois que je suis venue au marché aux fleurs, j'ai été émerveillée. C'est plein de couleurs, ça sent aussi toutes les herbes aromatiques qui rappellent la Provence.

Une cliente

La région de Nice est connue pour sa production de fleurs, rien de surprenant donc à ce qu'un marché leur soit dédié. Jean Patrice Mège, lui, s'inquiète de la disparition progressive de producteurs dans le secteur : "Il y encore un peu de production locale (…) des delphiniums par exemple, mais il n'y a plus qu'un seul producteur, et il a plus de 65 ans", commente celui qui fut aussi producteur, et qui se consacre désormais à la vente aux côtés de ses enfants.  

Vous êtes à nouveau en ligne