Au fil de l'eau. L'eau est-elle un remède contre "la gueule de bois" ?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Au lendemain d'un Noël en petit comité, et à moins d'une semaine d'un réveillon de la Saint-Sylvestre qui sera écourté et confiné avec la crise sanitaire, l'eau peut-elle nous aider à ne pas avoir "la gueule de bois" ? C'est la question posée au docteur Jérôme Marty. 

Des conditions particulières cette année, mais pour certains d'entre vous, la tradition du champagne et de la bonne table reste une priorité. Alors une question : l'eau est-elle un remède contre la "gueule de bois" ? On en parle avec le docteur Jérôme Marty, président du syndicat de l'union française pour une médecine libre.  

L'alcool déshydrate car c'est un diurétique 

"On urine plus de liquide que ce que l'on a ingérer", explique le docteur Marty. Cette déshydratation peut donner des céphalées et des maux de tête importants. Le fait de boire beaucoup d'eau permet de se réhydrater et peut donc atténuer le mal à la tête des lendemains de fête, mais le principal conseil est de boire beaucoup d'eau pendant le repas afin de limiter la sensation de soif et limiter surtout sa consommation d’alcool.  

Jérôme Marty rappelle qu'on élimine à peine 0,15 grammes d'alcool par heure ! En clair, si un individu est à 0,6 grammes d'alcool dans le sang, il mettra 4 à 5 heures pour l’éliminer.                                                      

Pas de remèdes miracles

Schoum, Hepatoum ..."Ce sont des remèdes de grand-mère", précise Jérôme Marty. Des boissons qui ont des vertus cholérétiques, c'est-à-dire qu'elles permettent de vider la vésicule biliaire ou d'accélérer le processus, mais "ça n'a pas vraiment d'efficacité contre les conséquences des excès d'alcool", ajoute-t-il.   

Vous êtes à nouveau en ligne