La cuisine du Nouvel an chinois

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Nous sommes le 31 Janvier, jour du Nouvel an Chinois. L'occasion de s'intéresser aux traditions culinaires de l'empire du milieu, avec un spécialiste de la culture chinoise passionné de gastronomie. Yu Zhou est l'auteur de "La Baguette et la fourchette : les tribulations d'un gastronome chinois en France", publié chez Fayard.

La cuisine chinoise ne s'arrête pas au porc au caramel et autres canards laqués. Le Nouvel an chinois, aussi appelé Fête du Printemps (ou fête du Têt, au Vietnam) a eu lieu ce vendredi 31 janvier 2014. C'est la fête la plus importante de l'année en Chine, qui réunit les familles. On dresse même le couvert aux absents qui n'auraient pas pu venir aux fêtes de famille. On partage tout, sur une grande table ronde, avec un plateau tournant.

Les raviolis

Le restaurant Guo Min, rue de Belleville, à Paris, propose de nombreux raviolis chinois, aliment incontournable du nouvel an chinois. On les appelle des Jiaozi. Ils ressemblent à des demi-lunes, de petites oreilles. A l'époque du nouvel an chinois, ces raviolis sont très symboliques. "Au Nord de la Chine, il est d'usage, pendant cette fête, de mettre un morceau de sucre, une cacahuète, une pièce, dans les raviolis. Chacun a une signification : souhaiter une année heureuse, l'arrivée d'un fils... ", explique Yu Zhou.

Les gyoza

Ce sont ces raviolis cuits à la vapeur qui sont à l'origine des célèbres Gyoza. Raviolis Japonais.

Il s'agit d'une fine pâte faite à partir de farine de blé ou de riz enveloppant une farce de porc, chou, gingembre et oignons agrémentée de vin de riz, de sauce soja et d'huile de sésame. Une fois cuits à la vapeur, on les déguste accompagnés d'une sauce composée de vinaigre de riz rouge, de sauce soja et selon les régions d'ail, de gingembre, de piment ou de sésame.

Différence entre Nord et Sud

La Chine est un pays de plus d'un milliard d'habitants. Les traditions culinaires sont nombreuses, tout comme les différences entre le Nord et le Sud. "On dit que la cuisine du Nord est caractérisée par son goût sucré et celle du Sud par son goût léger ", explique Yu Zhou. "A l'Est on aime bien le goût sucré et à l'Ouest le goût pimenté. "

Des blogs autour de la cuisine chinoise

Appetite for China : Diana Kuan, auteur et professeur de cuisine basée à New York, propose des recettes chinoises à base d'ingrédients asiatiques, mais aussi revisités à la sauce sud-américaine, américaine, indienne...

Le Canard du Mékong : un blog très pédagogique, son auteur, Philippe Bui Do Diêp, est également rédacteur de la rubrique culinaire dans le magazine parisien du XIIIe arrondissement, Le 13 du mois .

Recettes d'une chinoise

Pour aller plus loin sur le Nouvel an chinois

Des livres

La Baguette et la fourchette : les tribulations d'un gastronome chinois en France , de Yu Zhou, chez Fayard.

Un tour gastronomique de la Chine : 88 recettes des cuisines régionales , de Georges London

Dim sum & Cie : bouchées et raviolis vapeur , de Thomas Feller