Vivent les Premières dames !

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

A première vue, en France, on aime les Premières dames. On les aime tellement qu’on en a quatre, qui à défaut d’être toutes en activité sont cependant drôlement présentes.

On a eu peur, il y a une dizaine de jours, quand Danielle Mitterrand, qui préside depuis 25 ans l’association "France Liberté" a annulé une conférence de presse pour être hospitalisée d’urgence en raison de troubles respiratoires. Son état, semble-t-il, s’est amélioré.

On a salué la réélection de Bernadette Chirac au conseil général de Corrèze le dimanche 25 septembre, le jour ou la droite a perdu le sénat. Ca ne s’invente pas. Drôle de bonne femme quand même qui porte mieux que jamais son surnom de "meilleur homme politique de Corrèze."

On a noté le retour en fanfare de Cécilia Attias ex Sarkozy qui a ouvert un blog ou elle commente l’actualité quotidiennement sur internet. Par exemple pour condamner la peine de mort aux Usa ou se féliciter du droit de vote accordé aux femmes en Arabie Saoudite ce qui, on en conviendra, n’a rien d’iconoclaste.

Enfin, on s’est amusé de l’interview bucolique de Carla Sarkozy à la BBC, dans laquelle elle expliquait avoir trouvé irrésistible chez Nicolas sa connaissance des roses et des tulipes et sa capacité à appeler les fleurs par leur petit nom latin. "Rosa rosa rosam, rosae rosae rosa, etc…"

Tout ca pour dire qu’on se sent riche de notre quatuor de Premières dames, et qu’en opérant une synthèse des quatre on en aurait une seule absolument sensationnelle. En plus ca risque de changer l’an prochain. Soit on gardera Carla. Soit une cinquième Première dame viendra agrandir ce club déjà épatant. Soit la République nous offrira une grande nouveauté constitutionnelle avec pour la première fois un Premier homme de France ce qui à coup sur nous ferait changer de République. Vivement le mois de mai !

Vous êtes à nouveau en ligne