Les tranchées du rugby

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

A première vue, puisque c'est à la mode en ce moment de commémorer la Grande Guerre, on va dire que pour le XV de France, c'est reparti comme en 14. Et demain soir au Stade de France la patrie de l'ovalie sera vraiment en danger face aux All Blacks. On va même dire que pour le sélectionneur Philippe Saint André une nouvelle déculottée, scénario le plus probable, serait une catastrophe.

Depuis que l'ancien
ailier international baptisé le goret a pris les commandes de l'équipe de
France de rugby son bilan est squelettique et même famélique rien que pour
cette année : dernière place du tournoi des six nations plus trois défaites
en trois matchs en Nouvelle Zélande pour un score global de six défaites, un nul, une victoire. Bref, si l'on s'en tient aux seules statistiques, la France est à
l'heure actuelle l'équipe la plus faible d'Europe et la Nouvelle Zélande la
plus forte du monde.

Va donc falloir
comme en 14 sortir des tranchées la fleur au fusil. Avec en plus un atout et un
handicap.

L'atout c'est la
composition du XV de France. Pour une fois, Saint André fait jouer ses recrues
à leur vrai poste. Une vraie charnière, une vraie paire de centres, un arrière
de métier et un pack de fer. Le handicap c'est l'humiliation stupide infligée
aux All Blacks. Rien que pour étrenner leur nouveau maillot bleu, d'ailleurs
pas si beau que ca, les Français obligent les Blacks à jouer en blanc. Aussi
ridicule que de demander à Ferrari de se repeindre en vert. Manquerait plus que
ca énerve vraiment les Néo Zélandais ce qui rendrait les All Whites encore plus
redoutables que les All Blacks. On verra demain.

De toute façon,
allez les petits. Les taxis de la Marne sont avec vous !

Vous êtes à nouveau en ligne