Docteur Drucker et mister Hyde

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

A première vue, Michel Drucker se rebiffe. Mais oui tout arrive ! Et dans un petit livre tout juste sorti, l'animateur le plus gentil, le plus consensuel et le plus inoffensif de la télévision, l'inévitable prêchi-prêcheur des après-midis dominicaux de France 2, à déguster en famille ou en maison de retraite, balance un invraisemblable catalogue de vacheries sur quelques uns de ses petits camarades du petit écran. C'est docteur Drucker et Mister Hyde.

Et le voici qui se déchaine contre Thierry Ardisson, un homme "qui ose tout sauf le direct". Contre Evelyne Thomas dont les
émissions "touchent le fond de la misère intellectuelle et de la bassesse
humaine". Contre Benjamin Castaldi qui sacrifie son talent à son compte
en banque. Contre Carole Rousseau qui n'est "décidément pas une descendante de
Jean-Jacques". Contre Cauet dont les blagues cochonnes lui font penser à "un charcutier". Ou contre la "Ferme Célébrités", dont
il soupçonne les animaux de disposer d'un QI supérieur aux concurrents humains.

Alors, comment dire ? Comment ne pas approuver quelques
uns de ses agacements ? Mais en même temps, comment ne pas se demander
quelle mouche pique Drucker ? Lui qui aura passé plusieurs décennies
médiatiques à ne froisser personne, à cirer les pompes de tout le monde,
surtout des puissants et des célébrités, n'est pas forcément le mieux placé
pour donner des leçons d'équilibre à des animateurs qui par ailleurs ne lui
arriveront jamais à la cheville. C'est un peu le SAMU qui tire sur les
ambulances.

Si la télé poubelle et la télé réalité sont effectivement
misérables, le mieux placé pour les démolir n'est pas forcément le gourou de la
télévision bisounours. Dans sa glorieuse et interminable carrière, on aurait
préféré que Michel Drucker fût juste un peu plus méchant à l'antenne et un peu
plus gentil en coulisses.

Vous êtes à nouveau en ligne