Coucou les revoila...

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

A première vue, la vie politique est un éternel retour...

Rien ne ressemble plus à un ex Premier ministre de droite qui reprend activement du service qu’un ex Premier ministre de gauche qui retrouve le haut de l’affiche.

A droite, Alain Juppé avait failli disparaître de l’échiquier politique national après sa condamnation en 2004. On l’avait cru victime de la "tentation de Venise" ou exilé au Québec ou encore scotché à Bordeaux puisqu’il avait promis à ses chers administrés de ne jamais les quitter. Mais le revoici incontournable au plus haut niveau. Ministre des affaires étrangères et omniprésent dans l’équipe élyséenne, il n’est pas loin de récupérer son vieux surnom de "meilleur d’entre nous" puisqu’il se chuchote qu’il aura une place de choix dans le dispositif de campagne présidentielle de Sarkozy.

A gauche, le frère jumeau de Juppé s’appelle Jospin. Lui aussi était sorti par la porte, le 21 avril 2002, annonçant son retrait de la vie politique. Lui aussi revient par la fenêtre et dans les valises de François Hollande. Le futur candidat socialiste lui ayant rendu hommage dimanche soir dans ses discours d’après scrutin, Lionel Jospin est réapparu le lendemain à l’endroit ou il faut être vu quand des choses sérieuses se préparent, au "Grand Journal" de Canal+.

Qu’a dit M. Jospin ? Qu’il ne revendique, ni ne réclame rien. Mais qu’il est… "disponible" ! Et que, d’ailleurs, il a voté aux deux tours de la primaire pour François Hollande. Alors, ca saute aux yeux que ca lui plait de revenir ainsi sous les projecteurs. Que ca lui manquait. Que pour le 21 avril, désormais, il y a prescription. Que ca le démange de nouveau d’être dans le grand bain du pouvoir ou de sa conquête, ce qui revient au même.

Bref, tout comme Juppé devrait jouer un premier rôle dans l’équipe Sarkozy, Jospin pourrait intégrer le dispositif de campagne de Hollande. Sans que ce soit du tout péjoratif, c’est encore dans les vieux pots qu’on fait les meilleures soupes. Et même quand on prétend servir une recette toute nouvelle.

Vous êtes à nouveau en ligne