Cochon qui s'en dédit

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

A première vue, quand bien même les tribunaux américains ont ils décidé de ne pas le juger pour l'affaire dite du Sofitel, c'est bien à une très lourde peine, incompressible, que DSK a été condamné, celle de l'infamie à perpétuité. Le dernier bouquin en date sur ses frasques sexuelles avérées ou supposées atteint des sommets de cynisme et de vulgarité.

Pré vendu à la une du
Nouvel Observateur et présenté comme un petit chef d'œuvre littéraire, le livre
écrit par la juriste et écrivaine Marcella Iacub présente Mr Strauss Kahn comme
un être double, "mi homme mi cochon" qui pratique le communisme
sexuel c'est à dire les partouzes ou chacun est égal devant le plaisir
collectif.

Vu que Mme Lacub a partagé la vie et les draps du cochon
pendant plusieurs mois, on imagine qu'elle sait de quoi elle parle. J'allais
dire qu'il s'agit d'un... truisme ! On imagine aussi que chaque soir ou
matin, après le turbin, Mme Iacub prenait des notes en douce sur un calepin
secret pour enrichir le synopsis de son futur best seller. Comme chacun sait, "tout est bon dans le cochon". Y compris une interview volée à Anne
Sinclair sous un faux prétexte afin de 
muscler un chapitre.

Le mieux c'est quand on entend le red chef du Nouvel Obs
comparer le travail littéraire de Marcella Iacub à ce qu'avait écrit Marguerite
Duras sur l'affaire Gregory, le fameux "sublime, forcément sublime"
qui reste comme une référence d'indignité.

Alors, de tout cela on retiendra que si toutes le ex de DSK
se mettent à écrire leurs mémoires de pieu, il va falloir ouvrir une nouvelle
très grande bibliothèque. On retiendra surtout que c'est pour le fric que Mme Lacub publie sa cochonnerie. Que c'est aussi pour faire vendre leur hebdo que
les patrons du Nouvel Observateur ont choisi d'en faire leur "Une".
Que décidément s'il y a quelque chose de vraiment immoral dans tout cela c'est
plutôt l'appât du gain que l'appât du sexe. Et qu'il serait peut être temps de
ficher la paix à DSK.

Et pour conclure, une jolie citation. "Jamais le sexe
n'a été aussi réprimé dans un espace aussi érotisé
". Cette phrase très
juste date de 2008. Elle a été écrite par ...Marcella Lacub. Cochon qui s'en
dédit.