Attention au numéro 13

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

A première vue, c'est une question facile. Quel est le prénom le plus célèbre et célébré en Irlande ? Patrick, bien sur, le saint patron de la verte Irlande qui se fête le 17 mars c'est-à-dire lundi prochain. Soit dit en passant la Saint Patrick et Patrice se célèbrent si possible en bonne compagnie, avec de la bière et en portant une touche de vert sur ses vêtements.

Mais depuis quelques années, un autre prénom fait de l'ombre aux Patrick irlandais et c'est Fabrice. Fabrice comme Fabrice O' Driscoll, lui aussi saint patron mais de l'équipe d'Irlande de rugby qui affronte le XV de France demain à Saint Denis. Disons le tout de suite: cet homme est dangereux. D'autant plus que ce sera le dernier match de sa carrière internationale après 141 sélections, record du monde. Il prend sa retraite à 35 ans avec le sentiment du devoir accompli et une modestie aussi déconcertante que ses passes croisées quand il affirme qu'il sera oublié en un rien de temps. Tu parles...

Brian O' Driscoll est une légende vivante. Peut être le meilleur No 13, le meilleur trois quart centre de tous les temps. Visage de playboy viril aux yeux clairs, c'est une boule de muscles de 95 kg pour 1m75 extrêmement rapide, fluide et imprévisible. Infatigable, Inarretable, infranchissable. Dans sa carrière internationale il aura marqué 46 essais dont trois le même jour contre la France à Saint Denis en l'an 2000. Cela serait ballot qu'il recommence demain. La ligne Maginot Bastareaud est prévenue.

Pour les supporters irlandais, B.O.D., Brian O' Driscoll, BOD est une sorte de dieu païen. D'ou l'inscription qu'on peut lire sur leurs tee-shirts : "In Bod we trust". Nous aussi et c'est bien le problème.

Vous êtes à nouveau en ligne