11-Septembre, dix ans après

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Parmi les nombreux titres publiés à cette occasion: "11-Septembre : le jour du chaos de Nicole Bacharan et Dominique Simonet", "Le 12 septembre, l'Amérique d'après", "Je ne m'appelle pas Ben Laden, de Bernard Chambaz et "Le plus bel âge" de Joanna Smith Rakoff.

Les libraires invités:

Avec le Choix des Libraires.com

Mot des éditeurs

Le 11 septembre : le jour du chaos de Nicole Bacharan et Dominique Simonet, Perrin

6 h 30.
Il fait encore sombre quand le président des Etats-Unis, en tenue de jogging, court en foulées rapides au milieu des bougainvilliers, entouré d'agents secrets qui lui éclairent le chemin. L'aube se lève doucement sur la Floride... 23 h 08. Pieds nus, en short, son chien dans les bras, suivi de sa femme et de son chat, George W Bush dévale les escaliers de la Maison-Blanche vers le bunker souterrain, sous le regard inquiet de ses gardes du corps.
C'est la dernière alerte de cette terrible journée. Que s'est-il passé entre ces deux moments ? Dans les tours en flammes, à l'intérieur des quatre avions détournés, mais aussi à bord d'Air Force One, à la Maison-Blanche, au Capitole, au Pentagone, dans les bases aériennes, les avions de chasse, les tours de contrôle, les abris où le gouvernement s'est réfugié ? Qu'ont fait le président, les ministres, les élus, les militaires, les services secrets ? Voici le récit complet et stupéfiant d'un jour de chaos, raconté, minute par minute, à un rythme haletant : l'histoire vraie du 11-Septembre.

Le 12 septembre, l'Amérique d'après, Collectif, Casterman/Editions Radio France

Dix-neuf regards sur l'Amérique de demain.
Des deux côtés de l'Atlantique, nous avons sollicité des éditorialistes, des dessinateurs, des personnalités afin qu'ils échangent leurs points de vue. Sans être, loin de là, tous d'accord, ils sont tous passionnés par une Amérique qui les surprend, les inquiète parfois, les intrigue toujours. New York n'est plus New York. L'Asie s'impose, l'Afrique arrive, l'Europe se cherche. Où va l'Amérique ?

Je ne m'appelle pas Ben Laden, de Bernard Chambaz , Barroux, chez Rue du monde.

New York, le 11 septembre 2001.
John et Nassir, deux enfants américains, vivent en direct l'effondrement des Tours jumelles. Le monde entier est bouleversé. Mais ce jour-là, pour John, de religion baptiste, et Nassir, de religion musulmane, c'est aussi leur amitié qui explose... L'amalgame entre islam et islamisme ne tarde pas, dans la famille de John qui fuit désormais les "Arabes", mais dans les rues du pays aussi. Le jeune Nassir ne comprend pas.
Il proteste : "Je m'appelle pas Ben Laden" !

Le plus bel âge de Joanna Smith Rakoff, aux Presses de la Cité

Ils sont six amis d'université - quatre filles et deux garçons - et ont choisi New York, la ville de tous les possibles, pour mener leur vie d'adulte.
Mais au rythme des mariages, naissances, échecs professionnels et personnels, leurs rêves et ambitions ne tardent pas à se heurter à l'épreuve de la réalité. En mettant en scène leurs vies entremêlées, les amitiés et les amours qui se nouent et se dénouent, Joanna Smith Rakoff fait la chronique d'une génération perdue, qui, entre espoirs et désillusions, essaie de trouver sa place dans le monde. Avec en toile de fond les bouleversements économiques et politiques de notre époque - du boom Internet au réveil brutal au lendemain du 11 Septembre -, ce roman d'apprentissage victorien dans l'âme, généreux et parfaitement maîtrisé, révèle une nouvelle voix de la littérature américaine contemporaine.

Vous êtes à nouveau en ligne