À la carte. La cuisine des troupes

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Nous avons vécu un Nouvel An particulier, interdits de nous déplacer pour retrouver nos proches. Une situation que connaissent chaque année les soldats en mission à l'étranger.

Passer le Nouvel An coupé de sa famille ou de ses proches, c'est ce que beaucoup d'entre nous ont vécu avec le couvre-feu instauré pour le 31 décembre et la recommandation de ne pas fêter le passage à 2021. Situation inédite, déstabilisante et peu enthousiasmante.

La fameuse "roulante"

Du côté des restaurateurs, même dépit. Le réveillon pour clore l'année représente en effet un excellent chiffre d'affaire pour eux. Et c'est dans leur ADN de faire partager la joie et la conviviliaté grâce à leur cuisine.

Nouvel An hors du commun pour tout le monde, donc, sauf peut-être pour les soldats en mission à l'étranger. Ils sont habitués à vivre une sorte de quarantaine loin de ceux qui leur sont chers.

Pour l'occasion, Thierry Marx a souhaité vous parler de la cuisine des troupes, qui a toujours joué un rôle fondamental dans leur moral. C'est ainsi que Prosper Montagné inventa, durant la guerre de 14-18, la fameuse "roulante" qui permettait de proposer des plats chauds dans les tranchées.

Elle est restée dans la culture populaire à travers des chansons, des photos ou des gravures.

Paleron de bœuf aux carottes

Et les Poilus, grâce à la roulante ont pu manger le plat que vous suggère Thierry : paleron de bœuf aux carottes et pommes de terre.

Ingrédients pour quatre :

1,2 k de paleron de bœuf (choisir une pièce bien persillée at ayant gardé un peu de gras autour), 500 g de carottes, 500 g de pommes de terre nouvelles, 1 poireau, 1 gousse d'ail, 1 oignon, 2 cuillères à soupe de farine, 1/2 l de vin rouge de Bourgogne, huile d'olive, sel et poivre.

Préparation :

Éplucher les carottes, les laver et les couper en morceaux. Éplucher l'ail et de ciseler finement. Éplucher l'oignon, le découper en quartiers. Éplucher les pommes de terre. Laver le poireau, retirer les extrêmes, et le fendre en quatre dans le sens de la longueur.

Frotter le bœuf à la main, avec l'ail, et laisser les ciselures sur la viande. La marquer à la poêle, chauffée et huillée, en commençant par le côté gras.

Dans un faitout huilé et sur feux vif, mettre l'oignon, les carottes, la farine, puis le vin. Laisser réduire 5 à 10 minutes.

Placer le paleron braisé dans le faitout, ajouter le poireau. Laisser mijoter 1h30 à 2h à feu moyen.

Durant la dernière demi-heure, mettre les pommes de terre à cuire dans le faitout.

Servir chaud en arrosant de sauce.

Vous êtes à nouveau en ligne