A la carte. L'huître racontée par Marcel Lesoille

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

L'huître se déguste fraîche, de préférence nature, mais on peut lui associer un trait de vinaigre ou de citron, ou une râpée de chocolat. On peut aussi la manger chaude.

Saviez-vous que la France assure la quasi-totalité de la production européenne d'huîtres ? 130 000 tonnes chaque année, dont plus de 90% sont creuses, élevées à Arcachon, Marennes-Oléron, en Bretagne ou Normandie, sur l'île de Ré, dans l'étang de Thau ou en Corse. Quant à la plate, l'huître indigène des côtes françaises, on en trouve en Bretagne (Belon) ou en Méditerranée.

C'est un plat traditionnel pour la trêve de Noël et du Nouvel An, mais on peut en déguster tout au long de l'année.

Huîtres creuses ouvertes par Marcel Lesoille.
Huîtres creuses ouvertes par Marcel Lesoille. (RF / BERNARD THOMASSON)

Marcel Lesoille, champion du monde d'ouverture d'huîtres est un personnage érudit sur ce mollusque dont il est tombé amoureux enfant. Il vous propose ici de déguster des huîtres de différentes manières.

Ingrédients pour 2 personnes : 12 huîtres, 1 verre de vin rouge, 1 tranche de jambon de pays, 1 carré de Beaufort poivré, 1 mandarine, du miel d’acacia légèrement poivré, 1 carré de chocolat amer (à 90% de cacao), du poivre du moulin.

Préparation : Ouvrir les huîtres et les déguster dans l’ordre suivant (une par personne) : la première avec une petite rasade de vin et quelques grains de poivre ; la deuxième avec un petit morceau de jambon roulé et déposé sur la chair ; la troisième avec un dé de Beaufort ; la quatrième avec un quartier de mandarine ; la cinquième avec une trainée de miel ; la dernière avec des copeaux de chocolat râpés sur l’huître.

Vous êtes à nouveau en ligne