VIDEO. Retrait de l'âge pivot : "C'est quand même un recul que nous obtenons par la mobilisation et ça ne peut que nous encourager", estime Force ouvrière

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Le secrétaire général de Force ouvrière était l'invité de franceinfo dimanche matin. 

Alors qu'Edouard Philippe a proposé aux syndicats de retirer l'âge pivot du projet de réforme des retraites si des mesures alternatives de financement étaient trouvées d'ici avril, Yves Veyrier, secrétaire général de Force ouvrière, se dit dimanche 12 janvier sur franceinfo "dubitatif". Selon lui, "l'âge d'équilibre à 64 ans en 2027 sera bien là (…) par contre il retire l'accélération du processus temporairement". Cependant, le numéro un de FO reconnaît que "c'est quand même un recul que nous obtenons par la mobilisation et ça ne peut que nous encourager". 

>>> Grève du 12 janvier : l'intersyndicale appelle à poursuivre la mobilisation malgré la concession du gouvernement

Le syndicat FO continue de réclamer le retrait du projet "de système unique par points", qu'Yves Veyrier qualifie "d'erreur historique". "J'ai toujours l'espoir d'être entendu (…) Nous allons maintenir la mobilisation", déclare-t-il. "Je ne vais porter au nom de la confédération Force ouvrière la responsabilité de baisser les bras alors que nous sommes convaincus que c'est une grave erreur", poursuit-il.   

Yves Veyrier déplore par ailleurs le manque de marge de manœuvre de la conférence de financement du système de retraites, qui doit rendre ses conclusions en avril. "Le Premier ministre dit : 'Pas de hausse du coût du travail', en clair, il nous refuse de négocier (...) la hausse des salaires ou la hausse des cotisations". Or, poursuit-il, "le Conseil d'orientation des retraites disait qu'1% de hausse des cotisations rétablirait l'équilibre des retraites à horizon 2030 et qu'au-delà de 2030 l'équilibre se rétablit naturellement", conclut Yves Veyrier. 

Vous êtes à nouveau en ligne