VIDEO. Affaire de Rugy : "Est-ce que ça nécessitait une démission ? Sans doute pas", selon Gilles Le Gendre

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Gilles Le Gendre, le patron des députés En Marche à l'Assemblée était l'invité du "8H30 politique" vendredi 26 juillet. Il est notamment revenu sur l'affaire de Rugy, qui, selon lui, a été un "emballement" médiatique.

Le président du groupe LREM à l'Assemblée nationale, Gilles Le Gendre, était l'invité du "8h30 politique" de franceinfo vendredi 26 juillet. Le député de la majorité a notamment dénoncé un "emballement" médiatique à propos de l'affaire de Rugy. Pour Gilles Le Gendre, "le vrai problème, c’est l’emballement". Et d'ajouter : "Après les vérifications indépendantes, on s’aperçoit que les reproches qu’on pouvait faire à François de Rugy sont extrêmement mineurs : on parle de trois dîners qu’il s’apprête à rembourser." Conclusion pour l'élu : "Est-ce que ça nécessitait une démission ? Sans doute pas".

"Le Ceta, c'est bon pour l'environnement"

Également interrogé sur le vote par le Parlement de la ratification du Ceta, accord de libre échange entre l'UE et le Canada, Gilles Le Gendre s'est montré très vindicatif : "Le Ceta, c’est bon pour l’environnement", a-t-il lancé. "Le Ceta s’applique depuis 18 mois. Nous avons pu démontrer que l’effet sur les émissions carbone étaient proches de zéro, a encore affirmé Gilles Le Gendre. Le Ceta est devenu un totem, à tort, de la défiance majeure de la population vis-à-vis de l’évolution du capitalisme et du risque environnemental". Et d’ajouter : "Nicolas Hulot n’était pas le mieux placé pour faire les remarques qu’il a faites : quand on a engagé le Ceta, il était ministre et il a approuvé la démarche qu’on a mise en place".

Enfin, Gilles Le Gendre a été interrogé par Nicolas Teillard et Jean-Jérôme Bertolus sur la réforme des retraites qui a été dévoilée en juillet. "La vérité aujourd'hui c'est que notre système de retraites ne tiendra pas la route longtemps, compte tenu des évolutions démographiques", a affirmé le président du groupe LREM à l'Assemblée nationale. "Notre système de retraites ne permet pas de s'adapter aux évolutions du travail", a conclu Gilles Le Gendre.

Vous êtes à nouveau en ligne