Retraites : le patronat est "quand même gonflé de nous demander de travailler plus longtemps", estime Laurent Berger

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Le secrétaire général de la CFDT Laurent Berger, invité du "8.30 franceinfo" lundi 9 septembre, appelle à une réforme "systémique" plutôt que budgétaire.

"Il ne faut pas courir plusieurs lièvres à la fois. Aujourd'hui, le système des retraites, qu'on ne se raconte pas d'histoires, il est à l'équilibre ou quasi à l'équilibre. Ce dont il est question, ce n'est pas d'une réforme budgétaire. Ce qui est attendu dans cette réforme, ce sont des éléments de justice sociale, pour un système qui soit beaucoup plus juste". Invité ce matin du "8.30 franceinfo", le secrétaire général de la CFDT Laurent Berger, reçu ce lundi par Emmanuel Macron, entend bien obtenir quelques éclaircissements du chef de l'État sur la réforme des retraites. 

Il ne s'agit plus "de sauver le système des retraites"

Inquiet de voir la future réforme réalisée à travers un prisme comptable, le leader de la CFDT compte défendre devant le président de la République une vision plus solidaire : "On n'est plus en 1993, plus en 2003, plus en 2008, plus en 2010 ni en 2013, quand il s'agissait de sauver le système des retraites au niveau de l'équilibre financier. Là, on doit être dans la construction d'un régime plus juste et plus solidaire".

À la CFDT, on défend une réforme systémique des retraites pour une retraite plus juste. Une retraite où on est tous solidaires parce qu'on a le même calcul de retraite dès qu'on cotise un euro. C'est ça l'objectif de la réforme !

Laurent Berger

à France Info

Et pas question de laisser le patronat avancer ses pions dans les concertations avec le gouvernement. "La moitié des salariés qui arrivent à l'âge de la retraite sont au chômage, ou en invalidité. Ils ne sont pas en emploi. Donc, quand le patronat nous dit : 'il faudra travailler plus longtemps', ils sont quand même gonflés !"

Retrouvez l'intégrale du "8.30 franceinfo" du lundi 9 septembre :

Vous êtes à nouveau en ligne