Relance de la gauche, écologie, 5G... Le "8h30 franceinfo" de Benoît Hamon

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Benoît Hamon, ancien candidat PS à la présidentielle de 2017, était l'invité du "8h30 franceinfo", lundi 14 septembre 2020.

Benoît Hamon, conseiller régional d'Île-de-France, fondateur du mouvement Génération.s et ancien candidat socialiste à la présidentielle de 2017, était l'invité du "8h30 franceinfo", lundi 14 septembre 2020. Relance de la gauche, écologie, 5G... Il répond aux questions de Marc Fauvelle et Sahlia Brakhlia.

Présidentielle : "Pas de victoire possible sans unité entre gauche et écologistes"

"Il n'y a pas de victoire possible, ni même envisageable, sans unité pour la gauche et les écologistes" pour la prochaine présidentielle, affirme Benoît Hamon. Il appelle au rassemblement des forces pour créer une famille allant "de la gauche modérée à la gauche la plus radicale", sans soutenir personne en particulier parmi les profils qui semblent se dessiner. "Que ce soit Jean-Luc Mélenchon, Christiane Taubira ou Yannick Jadot, je souhaite qu'il n'y en ait qu'un ou une", déclare-t-il.

L'ancien ministre ne rejette pas la participation de l'ancien président de la République François Hollande à la construction de cette gauche unie. "Si nous voulons être au second tour de l'élection présidentielle, il faut s'unir. Si nous devons nous unir, ne commençons pas par des procès en inquisition", assure-t-il.

Ecologistes : "un procès en incompétence et en illégitimité"

"On voit bien le procès qui est fait aux écologistes, qui est un procès en incompétence et en illégitimité", lance Benoît Hamon, fondateur du mouvement Générations. Il réagit à la polémique sur la déclaration jeudi dernier, du maire EELV de Bordeaux sur le sapin de Noël, un "arbre mort" que Pierre Hurmic refuse de mettre à l'honneur dans sa ville. Une déclaration qui a déclenché une vague de critiques.

"L'écolo n'aime pas la joie des autres", avait commenté vendredi la ministre Marlène Schiappa sur franceinfo. Pour Benoît Hamon, cette critique n'est "pas vraiment au niveau". Il déplore une polémique qui "nous divertit d'une réalité plus tragique", celle du réchauffement climatique.

5G : "des expertises scientifiques et débats démocratiques" avant les décisions

"Il faut surtout essayer d'éclairer les Français", explique Benoît Hamon à propos du débat sur le développement de la 5G qui fait l'objet d'une demande de moratoire. Il faut "faire précéder ce type de décision des expertises scientifiques et des débats démocratiques nécessaires pour ces grandes transformations", ajoute-t-il alors qu'un rapport de l'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) sur le sujet est prévu début 2021.

"Ça m'inquiète beaucoup à partir du moment où il peut y avoir une menace sur la santé publique", déclare l'ancien ministre. "Il faut mettre la science du bon côté. Pas dans des affirmations péremptoire, mais pour obtenir les informations nécessaires afin de savoir s'il y a un danger ou pas."

Retrouvez l'intégralité du "8h30 franceinfo" du lundi 14 septembre 2020 : 

Vous êtes à nouveau en ligne