Réforme des retraites : "Nous avons besoin de rassurer sur les fondamentaux", admet Emmanuelle Wargon

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Alors que la mobilisation sur les retraites entre dimanche dans son quatrième jour, la secrétaire d'État auprès de la ministre de la Transition écologique et solidaire a estimé sur franceinfo qu'il fallait "rassurer" les Français sur "les fondamentaux" de la réforme.

Tandis que les grèves se poursuivent depuis quatre jours dans les transports avant une nouvelle journée de manifestations prévue mardi prochain contre le projet de réforme des retraites, le haut-commissaire aux retraites, le ministre du Budget, le secrétaire d’État aux Transports et la ministre de la Santé ont rendez-vous avec Edouard Philippe dimanche 8 décembre après-midi à Matignon, a appris franceinfo. Emmanuel Macron et son Premier ministre réuniront ensuite à l'Elysée tous les ministres concernés par le dossier, en vue de la "préparation des échéances du début et milieu de semaine".

>> DIRECT. Grève du 8 décembre : suivez la situation à la RATP et à la SNCF, alors que le gouvernement enchaîne les réunions de travail

Invitée du "8h30 franceinfo" dimanche matin, Emmanuelle Wargon, secrétaire d'État auprès de la ministre de la Transition écologique et solidaire, a estimé que le gouvernement avait besoin "de rassurer sur les fondamentaux" de cette réforme. "Par définition, les retraités d'aujourd'hui ne sont pas concernés. Les personnes actives qui partiront à la retraite avant la date de changement ne seront pas du tout concernées. Ceux qui partiront à la retraite juste après la date de changement verront leur retraite calculée sur la base des anciennes règles pour toute leur carrière, sauf les quelques années après la date de changement. Enfin, les enseignants, qui sont ceux qui, à juste titre, pouvaient être inquiets parce que les nouvelles règles ne leur sont pas favorables, nous avons dit que le travail serait fait pour que leurs pensions ne baissent pas parce que nous allons revaloriser leur carrière", a-t-elle déclaré.

Edouard Philippe dévoilera mercredi devant le Conseil économique, social et environnemental "l'intégralité du projet" de la réforme, consistant à fusionner les 42 régimes de retraite existants. Avant ces annonces, la ministre des Solidarités Agnès Buzyn et le haut-commissaire aux retraites Jean-Paul Delevoye présenteront lundi les conclusions de la concertation relancée en septembre par le gouvernement. "Nous tiendrons jusqu'au retrait" de la réforme, a prévenu de son côté le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez, dans un entretien au Journal du dimanchesoulignant que "si enlisement il y a, c'est le gouvernement qui l'aura décidé".

Vous êtes à nouveau en ligne